Efficacité des interventions en matière de négligence auprès des enfants, des familles et des communautés autochtones : revue systématique

Efficacité des interventions en matière de négligence auprès des enfants, des familles et des communautés autochtones : revue systématique

Efficacité des interventions en matière de négligence auprès des enfants, des familles et des communautés autochtones : revue systématique

Efficacité des interventions en matière de négligence auprès des enfants, des familles et des communautés autochtones : revue systématiques

| Ajouter

Référence bibliographique [13005]

McGinn, Carrie Anna et Damasse, Jean. 2014. Efficacité des interventions en matière de négligence auprès des enfants, des familles et des communautés autochtones : revue systématique. Québec: Gouvernement du Québec, Institut national d’excellence en santé et en services sociaux.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]e MSSS [Ministère de la santé et des services sociaux] a fait appel à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) pour être éclairé sur les interventions et les modes d’intervention en matière de négligence qui sont efficaces auprès d’enfants, de familles et de communautés autochtones aux prises avec cette problématique [de négligence].» (p. ii) Ce document fait état de cette demande.

Questions/Hypothèses :
«Quelles interventions et quels modes d’intervention préventifs et thérapeutiques sont efficaces auprès d’enfants, de familles et de communautés autochtones aux prises avec une problématique de négligence? Quels facteurs facilitent la mise en œuvre des interventions et des modes intervention en matière de négligence?» (p. ii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Douze documents ont été retenus pour la présente revue systématique. Sept documents proviennent de l’Australie, trois du Canada et deux des États-Unis.» (p. iii)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les impacts multigénérationnels du colonialisme et de la discrimination envers les peuples autochtones, associés à des facteurs de risque individuels et sociaux importants auxquels les peuples autochtones font face, créent un terrain propice à la négligence à l’égard des enfants dont témoigne la surreprésentation des enfants autochtones dans le système de protection de la jeunesse. Les interventions en matière de négligence doivent donc aller au-delà de l’intervention individuelle, avec un accent mis sur la relation parent-enfant, et tenir compte également de la relation famille-environnement et de l’amélioration des conditions de vie des communautés autochtones. L’approche de développement des communautés s’avère donc une piste intéressante d’intervention, puisque ce processus de coopération volontaire, d’entraide et de construction de liens sociaux entre les résidents et les institutions du milieu local vise l’amélioration des conditions de vie sur les plans physique, social et économique et permet de travailler en amont dans un véritable esprit préventif des problèmes sociaux tels que la négligence envers des enfants.» (p. iv)