Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 : Lanaudière et ses territoires de RLS : l’environnement social : la famille

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 : Lanaudière et ses territoires de RLS : l’environnement social : la famille

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 : Lanaudière et ses territoires de RLS : l’environnement social : la famille

Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 : Lanaudière et ses territoires de RLS : l’environnement social : la familles

| Ajouter

Référence bibliographique [12957]

Lemire, Louise, Gagnon, Geneviève et Cadieux, Élizabeth. 2014. Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 : Lanaudière et ses territoires de RLS : l’environnement social : la famille. Joliette (Québec): Gouvernement du Québec, Ministère de la santé, Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, Direction de santé publique et d’évaluation, Service de surveillance, recherche et évaluation et Service de prévention et promotion.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteures mettent l’accent sur la famille comme champ de l’environnement social des élèves de niveau secondaire dans la région de Lanaudière et tentent de «dessiner un portrait inédit de l’environnement familial de ces adolescents.» (p. 5)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’étude est basée sur les données de l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 (EQSJS). En tout, 4500 élèves répartis dans 180 classes de 28 écoles situées dans Lanaudière ont participé à l’étude.

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats […] révèlent que les trois quarts des élèves des écoles secondaires lanaudoises peuvent compter sur un soutien social élevé de la part de leur famille ou de la part d’un adulte responsable. En contrepartie, autour de 3 % vivent la situation inverse. [Les données montrent aussi] le rôle de premier plan des parents auprès des adolescents au cours de toute la durée du secondaire, même si l’école et le réseau d’amis prennent de plus en plus de place dans la vie des jeunes au cours de cette période, [et] réaffirment le rôle crucial de la famille pour le bien-être, la santé psychosociale et mentale des adolescents, de même que pour leurs chances de réussite scolaire. Des liens statistiques étroits sont mis en évidence entre les niveaux élevés de soutien social, de supervision parentale et de participation significative aux activités familiales d’une part, et la détresse psychologique, l’anxiété, la dépression, les troubles de l’alimentation ainsi que les risques de décrochage scolaire, d’autre part. […] Les données […] confirment aussi l’existence d’une relation étroite entre le degré de supervision parentale et de soutien social des parents et la capacité des élèves à faire face aux difficultés, à s’y adapter et à trouver des solutions à leurs problèmes.» (p. 19)