L’information en période prénatale : pratiques et besoins des mères, des pères et des intervenantes en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale

L’information en période prénatale : pratiques et besoins des mères, des pères et des intervenantes en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale

L’information en période prénatale : pratiques et besoins des mères, des pères et des intervenantes en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale

L’information en période prénatale : pratiques et besoins des mères, des pères et des intervenantes en santé et services sociaux de la Capitale-Nationales

| Ajouter

Référence bibliographique [12921]

Langlois, Marie-Claude. 2014. L’information en période prénatale : pratiques et besoins des mères, des pères et des intervenantes en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale. Québec: Gouvernement du Québec, Direction de la santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude vise à connaître l’organisation actuelle de l’information prénatale transmise aux mères et aux pères de la région de la Capitale-Nationale, par l’intermédiaire des différents acteurs du réseau de la santé et des services sociaux et d’explorer les besoins concernant cette information.» (p. 35)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 279 pères et mères de la région de la Capitale nationale. La récolte des données, en plus d’être faite par l’entremise de questionnaires, fut réalisée à l’aide d’entrevues de groupe.

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


«Sous l’angle du développement de stratégies, il apparaît que la période s’échelonnant de la préconception jusqu’à douze semaines de grossesse nécessite davantage d’intervention professionnelle au plan de l’information prénatale. Les parents doivent être rejoints plus tôt par les différents professionnels et ceux-ci doivent avoir les outils nécessaires pour mieux intervenir. Sous l’angle de la consolidation des stratégies existantes, il appert que la transmission d’information prénatale, au moment opportun, par l’ensemble des acteurs présents sur le continuum devra être davantage exploitée. Sur ce dernier aspect, d’un point de vue d’organisation de services et considérant la pénurie de main-d’œuvre dans le réseau de la santé, il devient encore plus pertinent de considérer la transmission de l’information prénatale en fonction des rôles et des compétences de chacun des acteurs en périnatalité. Enfin, peu importe la perspective considérée, il apparaît évident que l’adaptation des outils et des messages à transmettre aux parents demeure une avenue pertinente à poursuivre, et ce même, avec plus d’intensité.» (p. 71-72)