L’adoption intrafamiliale réalisée en Haïti par des Haïtiens québécois vivant à Montréal

L’adoption intrafamiliale réalisée en Haïti par des Haïtiens québécois vivant à Montréal

L’adoption intrafamiliale réalisée en Haïti par des Haïtiens québécois vivant à Montréal

L’adoption intrafamiliale réalisée en Haïti par des Haïtiens québécois vivant à Montréals

| Ajouter

Référence bibliographique [12871]

Jean Milus, Rocheman. 2014. «L’adoption intrafamiliale réalisée en Haïti par des Haïtiens québécois vivant à Montréal». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif de cette recherche est donc de dégager une appréhension de l’adoption intrafamiliale en Haïti, plus particulièrement celle réalisée par des haïtiens vivants à Montréal. Mais de manière spécifique, nous visons à: 1) comprendre la nature des décisions d’adopter et sa spécificité en contexte d’adoption intrafamiliale chez les adoptants québécois originaires d’Haïti, 2) établir les étapes et le contexte des démarches d’adoption qui caractérisent les projets des adoptants haïtiens québécois et 3) comprendre dans quelle mesure la protection des enfants fait partie du désir d’adopter chez ces adoptants en dégageant leur point de vue.» (p. i)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[L]’échantillon est donc composé de six personnes, dont cinq femmes et un homme. Parallèlement, un conseiller au secrétariat à l’adoption international au Québec a été aussi interviewé, dans l’optique d’explorer les motifs de l’adoption.» (p. 42)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«[C]ette étude nous a permis de comprendre que l’adoption intrafamiliale en Haïti est la résultante d’un ensemble de stratégies très diversifiées. Elle est également la résultante d’un ensemble de stratégies mises en place autour de l’enfant pour assurer son bien-être, mais dans une perspective plus large qui vise à améliorer les conditions de vie de la famille de naissance de l’enfant. Ces stratégies s’inspirent souvent des liens communautaires basés sur la solidarité en Haïti et le regard porté sur l’enfant qui consiste à voir ce dernier potentiellement comme celui qui est appelé à prendre en charge ses parents dans leurs vieux jours, étant donné la quasi inexistence du système de protection sociale pour les ainés. Mais dans cette même perspective, certains parents adoptent aussi une logique de désengagement à moyen et à long terme envers la famille biologique de leur adopté. […] Par ailleurs, cette recherche nous a permis également de comprendre que l’adoption intrafamiliale en Haïti n’est pas exemptée des motifs évoqués les plus couramment pour justifier le choix l’adopter. Il s’agit donc de désir d’enfants dû à l’infertilité (CODE, 2005). En ce sens, l’adoption sert à briser la solitude dans laquelle a vécu l’adoptant au moment qui précède l’adoption.» (p. 83)