Pratiques cliniques en réadaptation physique dans des contextes pluriethniques : vers de nouvelles compétences interculturelles

Pratiques cliniques en réadaptation physique dans des contextes pluriethniques : vers de nouvelles compétences interculturelles

Pratiques cliniques en réadaptation physique dans des contextes pluriethniques : vers de nouvelles compétences interculturelles

Pratiques cliniques en réadaptation physique dans des contextes pluriethniques : vers de nouvelles compétences interculturelless

| Ajouter

Référence bibliographique [12834]

Gratton, Danielle. 2013. «Pratiques cliniques en réadaptation physique dans des contextes pluriethniques : vers de nouvelles compétences interculturelles ». Revue Québécoise de Psychologie, vol. 34, no 2, p. 125-146.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette recherche concerne principalement les dynamiques interculturelles et met en lumière les rencontres entre le personnel de deux institutions, soit les centres de réadaptation physique et les tiers payeurs: la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) et la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), et des clients immigrants travailleurs. Leurs rencontres soulèvent des questions sur les savoirs, anciens, nouveaux, populaires et savants; leur valeur et leur légitimité; ainsi que sur ceux nécessaires pour cerner les réalités vécues et intervenir dans les contextes pluriethniques de ces institutions, et cela à partir d’une approche interculturelle.» (p. 125)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Cette recherche (2009-2012) fait un usage secondaire de données recueillies lors d’une première recherche réalisée entre 2005 et 2007. Un groupe de discussion (focus group) est, alors, formé avec chacun des acteurs sociaux impliqués dans la réadaptation (clients immigrants; intervenants et professionnels; agents payeurs [CSST]).» (p. 128-129) «Tous les participants ont été recrutés dans différents centres de réadaptation membre du (CRIR) [Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain] et ils ont tous signés des consentements. […] Ils sont composés de sept participants chacun.» (p. 130)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Lorsque les membres de la famille sont physiquement présents, les intervenants et les agents tiers préfèrent les inclure dans les interventions. Cela est possible, car la réadaptation prévoit des rencontres familiales et les agents tiers ont une certaine liberté d’action qui leur permet, tout comme à certains intervenants (ergothérapeute, physiothérapeute), de se rendre au domicile. Étant donné le poids de la famille dans leurs interventions, certains intervenants aimeraient faire plus pour eux. Ils souhaitent que les agents tiers acceptent qu’ils dispensent des formations aux membres de la famille pour les aider à mieux comprendre la réadaptation, l’état physique des clients et les plans d’intervention. Jusqu’à maintenant, en tant qu’institution, les tiers payeurs refusent cette demande.» (p. 137) «En bref, le terrain met en évidence certaines problématiques propres aux dynamiques interculturelles, à la réadaptation physique et à chaque discipline confrontée à des situations particulières dans les contextes pluriethniques. Ainsi, les interventions physiques, comprenant des modalités plus passives (physiothérapie, médecine et soins infirmiers), ce dont ont parlé les intervenants, surmontent mieux, mais non sans problèmes, les barrières inhérentes à ce type de contextes.» (p. 138)