La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l’enfant dont la garde est contestée

La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l’enfant dont la garde est contestée

La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l’enfant dont la garde est contestée

La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l’enfant dont la garde est contestées

| Ajouter

Référence bibliographique [12824]

Godbout, Élisabeth. 2014. «La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l’enfant dont la garde est contestée». Thèse de doctorat, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette recherche [...] menée auprès de [...] juges de la Cour supérieure du Québec et d[’]experts (travailleurs sociaux et psychologues) vise à mieux cerner les contours du MIE [meilleur intérêt de l’enfant] dans un contexte de séparation hautement conflictuelle en étudiant leur représentation sociale de ce principe.» (p. iii) «La première publication […] présente la problématique et la recension des écrits du projet sous la forme d’une analyse critique des écrits théoriques et scientifiques qui portent sur l’interprétation du MIE dans un contexte de conflit de garde. […] La deuxième publication insérée à la thèse (chapitre 3) est un chapitre à paraître dans un livre réunissant plusieurs experts québécois et internationaux des transitions familiales. Les résultats de recherche qui y sont présentés répondent aux objectifs portant sur la définition des séparations hautement conflictuelles et l’identification du contenu de la représentation sociale du MIE selon les juges et les experts interrogés. [Dans la dernière publication, les] prises de position des experts et des juges sur différents débats en lien avec le MIE y sont exposées de même que la variation de ces prises de position en fonction des caractéristiques des répondants.» (p. 3)

Questions/Hypothèses :
«Dans un contexte de séparation hautement conflictuelle, quelle est la représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l’enfant dont la garde ou les droits d’accès sont contestés?» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Cette recherche de nature qualitative [est] menée auprès de 27 répondants, soit 11 juges de la Cour supérieure du Québec et de 16 experts (travailleurs sociaux et psychologues)». (p. iii)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«L’analyse du discours spontané concernant le MIE lors d’une séparation hautement conflictuelle révèle deux éléments centraux de la représentation sociale. Ces derniers font référence à différents besoins des enfants qui peuvent être regroupés sous les grands thèmes de la continuité et de la protection. La continuité correspond au besoin de stabilité, soit à l’importance de ne pas provoquer de changements importants dans la vie de l’enfant: le maintenir dans son milieu de vie, s’assurer qu’il maintienne les liens importants qu’il a développés (amis, famille), mais surtout qu’il ait accès à ses deux parents sans contrainte. Le deuxième thème central est la protection de l’enfant. Assurer la protection de l’enfant dans un contexte de séparation hautement conflictuelle signifie, pour les répondants, de le maintenir à l’écart du conflit et d’aider ses parents à améliorer leurs relations et leur communication. Le principe de MIE a été à maintes reprises décrit comme une notion floue et pouvant difficilement être directement traduite par un partage particulier du temps parental. Au contraire de ce qui avait été anticipé à partir de la recension des écrits sur cette question, le MIE n’apparaît pas toujours comme une notion problématique parce qu’elle est indéterminée.» (p. 127)