Le conflit de loyauté et l’exposition à la violence conjugale : La perspective de l’enfant

Le conflit de loyauté et l’exposition à la violence conjugale : La perspective de l’enfant

Le conflit de loyauté et l’exposition à la violence conjugale : La perspective de l’enfant

Le conflit de loyauté et l’exposition à la violence conjugale : La perspective de l’enfants

| Ajouter

Référence bibliographique [12765]

Dufour, Sarah et Maillé, Nicole. 2015. «Le conflit de loyauté et l’exposition à la violence conjugale : La perspective de l’enfant». Dans La protection de l’enfance : la parole des enfants et des parents , sous la dir. de Carl Lacharité, Sellenet, Catherine et Chamberland, Claire, p. 146-162. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente recherche porte sur une dimension du vécu des enfants exposés à la violence conjugale: le conflit de loyauté à la suite de la séparation des parents. La parole est donnée aux enfants eux-mêmes, puis leur point de vue est mis en perspective avec celui de leurs mères et de leurs intervenantes.» (p. 146)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les situations de 12 enfants âgés entre 8 et 13 ans, exposés à la violence de leurs pères envers leurs mères, sont à l’étude. […] La recherche inclut deux fratries (enfants 7 et 8; enfants 9 et 10). Pour chaque enfant participant, on compte deux sources d’information supplémentaires: la mère et l’intervenante jeunesse […] de la maison d’hébergement. Les quatre intervenantes jeunesse proviennent d’autant de régions du Québec.» (p. 148)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Selon les auteures, «cette recherche souligne des différences dans les comportements des pères et des mères susceptibles d’initier un conflit de loyauté chez leurs enfants. Ces résultats peuvent être utiles afin que les professionnels demeurent vigilants quant aux motivations des pères violents envers leurs ex-conjointes dans leur désir et leur manière de maintenir des contacts avec leurs enfants. Les résultats réitèrent en outre l’importance d’intervenir directement auprès des enfants pour qu’ils reconnaissent et expriment leur vécu, puis qu’ils améliorent leurs stratégies d’adaptation dans des situations difficiles ou stressantes comme le conflit de loyauté. La présente recherche [...] a établi la présence de [...] conflits [de loyauté], a documenté leur nature et leurs conséquences, et défini des groupes d’enfants selon leur capacité à nommer leurs malaises. Clairement, les enfants exposés à la violence conjugale peuvent se sentir coincés entre leurs deux parents, parfois par amour, mais aussi parfois par peur. Leurs parents initient des comportements qui génèrent des conflits de loyauté, mais ces comportements et leurs motivations ne sont pas les mêmes selon le genre. La recherche apporte un nouvel éclairage sur cette réalité méconnue, en permettant l’identification de comportements propres aux pères violents et aux mères violentées à l’origine d’un conflit de loyauté chez leurs enfants.» (p. 161-162)