Facteurs liés à la satisfaction conjugale de parents d’enfants recevant des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle

Facteurs liés à la satisfaction conjugale de parents d’enfants recevant des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle

Facteurs liés à la satisfaction conjugale de parents d’enfants recevant des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle

Facteurs liés à la satisfaction conjugale de parents d’enfants recevant des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelles

| Ajouter

Référence bibliographique [1274]

Lachance, Lise, Richer, Louis, Tremblay, Karine N. et Côté, Alain. 2009. «Facteurs liés à la satisfaction conjugale de parents d’enfants recevant des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle ». Revue francophone de la déficience intellectuelle, vol. 20, p. 114-120.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette étude exploratoire vise à mieux connaître les facteurs associés à la satisfaction conjugale des parents biologiques d’un enfant ayant une déficience intellectuelle en considérant notamment la sévérité de la déficience intellectuelle, les comportements adaptatifs et les manifestations psychopathologiques de l’enfant, les sources de pression familiales et professionnelles des parents ainsi que leur niveau de détresse psychologique et leur situation financière. » (p. 115)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon de cette étude comprend 54 couples formés de parents biologiques. « L’échantillon est issu d’une plus vaste étude traitant de la conciliation travail-famille auprès de parents d’enfant d’âge scolaire recevant des services d’un centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) (Lachance, Richer, Côté et Poulin, 2004). » (p. 115)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les couples ayant un enfant présentant une déficience intellectuelle sont plus nombreux à se séparer et à divorcer que les parents d’enfants tout-venant. Cependant, peu d’études ont traité des facteurs associés à leur satisfaction conjugale. [...] Les résultats révèlent qu’environ 75% des couples sont formés de conjoints satisfaits au plan conjugal. Les facteurs explicatifs de la satisfaction conjugale identifiés dans l’étude appuient l’idée que le sens donné par les couples à leur réalité familiale et leur perception d’équité concernant le partage des tâches sont plus importants que la condition de l’enfant. » (p. 114)