L’influence du style parental et d’autres facteurs familiaux sur le processus de développement de l’autodétermination des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage : perceptions de la mère

L’influence du style parental et d’autres facteurs familiaux sur le processus de développement de l’autodétermination des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage : perceptions de la mère

L’influence du style parental et d’autres facteurs familiaux sur le processus de développement de l’autodétermination des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage : perceptions de la mère

L’influence du style parental et d’autres facteurs familiaux sur le processus de développement de l’autodétermination des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage : perceptions de la mères

| Ajouter

Référence bibliographique [12599]

Bonin, Patricia. 2013. «L’influence du style parental et d’autres facteurs familiaux sur le processus de développement de l’autodétermination des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage : perceptions de la mère». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Faculté des sciences humaines.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif général de cette recherche consiste à cerner les caractéristiques, la dynamique et le fonctionnement des environnements familiaux, qui sont généralement associés aux jeunes présentant un niveau d’autodétermination égal ou supérieur à la moyenne. [Cette recherche comprend deux objectifs spécifiques:] 1) Explorer et documenter l’influence du niveau de sensibilité et de contrôle (deux dimensions du style parental) maternel sur le processus de développement de l’autodétermination de l’enfant, ce à partir des perceptions de la mère. 2) Documenter la présence de certaines caractéristiques des environnements familiaux (statut socio-éconornique, scolarité de la mère, type de famille), et explorer leur présence au sein de l’environnement des jeunes démontrant un haut niveau d’autodétermination.» (p. 12)

Questions/Hypothèses :
«Quelle est l’influence du style parental de la mère et des autres facteurs familiaux sur le développement de l’autodétermination des jeunes EHDAA [élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage]?» (p. 12)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Au terme des deux collectes de données, un total de 115 élèves, dont 58% sont des garçons (N=67) et 42% sont des filles (N=48), âgés de 12 à 14 ans et classés EHDAA par la Commission scolaire (selon le code 4 noté au dossier), a donc été rencontré. […] Au terme de notre deuxième collecte de données, 10 mères (N=10) ont participé à notre recherche.» (p. 56-57)

Instruments :
- Échelle d’autodétermination du LARIDI
- Guide d’entretien semi-dirigé

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Après une analyse rigoureuse de nos contenus, nous pouvons avancer que chez la majorité des dyades à l’étude, la mère joue un rôle prépondérant dans l’éducation et que le père est un acteur de second plan ou encore totalement absent. Toutefois, il nous a été impossible de relier l’adoption du style ‘démocratique’ par la mère à un niveau plus élevé d’autodétermination chez le jeune […] L’analyse de nos résultats a démontré que le statut économique et le niveau de scolarité de la mère auraient une influence, à titre d’exemple, sur les jeunes situés dans le groupe 1, qui sont sous la responsabilité des mères les plus scolarisées. En examinant de plus près cet aspect, nous arrivons à la conclusion que les occasions qu’a le jeune d’exercer des choix et les chances qui lui sont offertes de prendre des décisions sont des éléments favorables au développement de son autodétermination. […] Toujours en ce qui concerne les facteurs liés à l’environnement familial, nous nous sommes également intéressés au type de famille. Selon les 10 dyades à l’étude, le fait de vivre dans une famille unie et traditionnelle apparaît aussi comme un facteur favorable au développement de l’autodétermination.» (p. 118-120)