Le ''coaching'' du client en médiation familiale

Le ''coaching'' du client en médiation familiale

Le ''coaching'' du client en médiation familiale

Le ''coaching'' du client en médiation familiales

| Ajouter

Référence bibliographique [12573]

Bergeron, Yves F. 2001. «Le ''coaching'' du client en médiation familiale». Dans Développements récents en médiation , sous la dir. de Barreau du Québec, p. 23-31. Cowansville (Québec): Éditions Yvon Blais.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’auteur aborde le rôle et les responsabilités de l’avocat envers son client dans un contexte de litige conjugal qui se règlera à l’aide de médiation familiale.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteur utilise différents textes de lois québécois.

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«L’avocat a le choix d’accompagner son client tout le long du processus de médiation. Il peut aussi le laisser y aller sans l’encadrer formellement et reprendre le tout à la fin si le résultat ne le satisfait pas. […] Les ententes inéquitables risquent fort de ne pas passer le test des tribunaux. Elles risquent d’être plus compliquées à finaliser (jugement) si l’autre partie n’était pas conseillée par un procureur indépendant tout le long du processus. Elles risquent aussi, si inéquitables, d’ouvrir la porte à une requête pour modification si par hasard elles sont inéquitables ou incomplètes. Elles risquent d’antagoniser l’autre partie si au bout de plusieurs séances de médiation elles aboutissent à une entente que l’autre, à la toute fin, même signée, rejette.» Pour aborder le «coaching» du client par l’avocat, l’auteur aborde les outils et moyens (l’écoute, la parole, l’imagination, la préparation) à la disposition de celui-ci. Il aborde aussi les avantages (la confiance, la solidité de l’entente et les coûts moindres pour le client en bout de ligne) de mener un «coaching» actif auprès du client en contexte de rupture familiale.