La perception des proches-aidants en santé mentale de l’adéquation entre les services reçus d’un établissement psychiatrique et leurs besoins de services

La perception des proches-aidants en santé mentale de l’adéquation entre les services reçus d’un établissement psychiatrique et leurs besoins de services

La perception des proches-aidants en santé mentale de l’adéquation entre les services reçus d’un établissement psychiatrique et leurs besoins de services

La perception des proches-aidants en santé mentale de l’adéquation entre les services reçus d’un établissement psychiatrique et leurs besoins de servicess

| Ajouter

Référence bibliographique [1255]

Lavallée, Josiane. 2009. «La perception des proches-aidants en santé mentale de l’adéquation entre les services reçus d’un établissement psychiatrique et leurs besoins de services». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département de service Social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Les objectifs sont d’explorer le vécu des proches-aidants par rapport aux services, d’identifier les besoins de services par les proches-aidants pour eux-mêmes, d’évaluer à quel degré les services reçus répondent à leurs besoins, d’examiner leurs attentes concernant leur participation au traitement et d’obtenir leurs propositions en vue d’améliorer les services leur étant destinés. » (p. 6)

Questions/Hypothèses :
« La principale question poursuivie par cette recherche est la suivante : quelle est la perception des proches-aidants des services qu’ils reçoivent, de leur engagement dans le traitement et de leurs besoins? » (p. 5)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de dix proches aidants (un homme et neuf femmes) de personnes utilisatrices de services de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Le présent mémoire porte sur les services rendus aux proches-aidants en santé mentale. Il vise à connaître la perception des besoins qu’ils ont des services leur étant destinés, à déterminer si les services actuels y répondent et à identifier des pistes d’amélioration. Pour ce faire, une approche qualitative a été privilégiée. [...] L’analyse de contenu révèle que les services comblent le besoin d’information des proches-aidantes ayant participé à la recherche en ce qui a trait aux services, au trouble mental et au traitement ainsi que leur besoin de soutien émotionnel de la part du personnel professionnel en santé mentale. Par ailleurs, les résultats indiquent que les services actuels ne répondent qu’en partie aux besoins des proches-aidants interrogés de développer des habiletés afin de s’adapter à la situation et aux conséquences du trouble mental sur la famille et de collaboration avec le personnel. Les services rendus aux proches-aidants de l’étude ne répondent pas tout à fait au besoin d’information sur le processus de rétablissement et offre [sic] peu d’opportunité de soutien par les pairs. » (p. ii)