La concertation intersectorielle en matière de violence conjugale au Québec. Portrait des mécanismes en place et points de vue des participantes et participants. Rapport abrégé. Rapport de recherche soumis au Comité interministériel de coordination en matière de violence conjugale et familiale dans le cadre de l’évaluation de la Politique d’intervention en matière de violence conjugale

La concertation intersectorielle en matière de violence conjugale au Québec. Portrait des mécanismes en place et points de vue des participantes et participants. Rapport abrégé. Rapport de recherche soumis au Comité interministériel de coordination en matière de violence conjugale et familiale dans le cadre de l’évaluation de la Politique d’intervention en matière de violence conjugale

La concertation intersectorielle en matière de violence conjugale au Québec. Portrait des mécanismes en place et points de vue des participantes et participants. Rapport abrégé. Rapport de recherche soumis au Comité interministériel de coordination en matière de violence conjugale et familiale dans le cadre de l’évaluation de la Politique d’intervention en matière de violence conjugale

La concertation intersectorielle en matière de violence conjugale au Québec. Portrait des mécanismes en place et points de vue des participantes et participants. Rapport abrégé. Rapport de recherche soumis au Comité interministériel de coordination en matière de violence conjugale et familiale dans le cadre de l’évaluation de la Politique d’intervention en matière de violence conjugales

| Ajouter

Référence bibliographique [12475]

Rondeau, Gilles, Sirois, Guylaine, Jacques, Nataly et Cantin, Solange. 2000. La concertation intersectorielle en matière de violence conjugale au Québec. Portrait des mécanismes en place et points de vue des participantes et participants. Rapport abrégé. Rapport de recherche soumis au Comité interministériel de coordination en matière de violence conjugale et familiale dans le cadre de l’évaluation de la Politique d’intervention en matière de violence conjugale. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la santé et des services sociaux, Direction de la santé publique, de la planification et de l’évaluation de la Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Montérégie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce rapport «rend compte d’une démarche où le point de vue des intervenantes et des intervenants de l’ensemble des secteurs concernés [par la problématique de la violence conjugale] fut recueilli dans le but d’identifier les facteurs associés au fonctionnement optimal de l’action intersectorielle.» (p. 5)

Questions/Hypothèses :
«Quels sont les objets et les activités de concertation qui ont le plus mobilisé les différents partenaires depuis la mise en œuvre de la politique? […] Quel appui les membres de la table reçoivent-ils dans leur réseau respectif (niveaux local et régional, ministères, regroupements provinciaux, etc.)? […] Quels sont les principaux autres facteurs qui peuvent favoriser la concertation intersectorielle […] L’analyse de la problématique de la violence conjugale, telle que définie dans la politique, est-elle connue et partagée par les différents membres des tables régionales et sous-régionales? […] Sur quels points portent les divergences à cet égard et entre quels partenaires se manifestent-elles? […] Est-ce qu’il existe d’autres divergences qui peuvent nuire à la concertation entre les différents partenaires (critères de financement, partage des subventions entre ressources communautaires, etc.)?» (p. 12)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Cette étude se base sur deux échantillons, d’abord «une étude quantitative [avec 284] membres des tables [de concertation]. [U]ne étude qualitative par le biais de rencontres avec [les membres de quatre tables de concertation régionales et cinq au niveau sous-régional].» (p. 15)

Instruments :
- Questionnaire
- Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


Selon les auteurs, «[o]n observe au sein des régions et sous-régions l’expression d’une volonté de travailler ensemble afin de contrer la violence conjugale. […] Le phénomène de la concertation, bien que répandu, se caractérise aussi par son hétérogénéité. En effet, si près de 40 % des tables ont comme mandat la violence conjugale uniquement, 60 % ont des préoccupations plus larges et diversifiées (violence en général, violence familiale, violence conjugale et agressions sexuelles, violence faite aux femmes...). […] Le fait qu’on retrouve au sein de la majorité des tables des personnes provenant des secteurs public et communautaire, des membres d’organismes orientés vers les victimes et d’autres travaillant auprès des agresseurs entraîne généralement beaucoup plus de retombées positives que négatives. […] Au plan des idéologies, on observe fréquemment des points de vue différents entre les groupes. La différence plus fréquemment mentionnée est celle qui oppose les intervenantes des maisons d’hébergement à celles des CLSC. […] Les questions entourant la confidentialité constituent pour une part un problème difficile confrontant plusieurs tables. […] En général, la Politique comme telle et les énoncés qu’elle contient sur les causes et origines de la violence conjugale sont peu ou mal connues et n’ont pas fait l’objet d’une étude approfondie par les tables. […] La question des causes et des origines de la violence conjugale ne fait pas l’objet d’une compréhension commune. En fait, il s’agit du facteur qui divise le plus les gens.» (p. 55-56)