Au féminin... à l’écoute de nos besoins - La stratégie d’action 2002-2006

Au féminin... à l’écoute de nos besoins - La stratégie d’action 2002-2006

Au féminin... à l’écoute de nos besoins - La stratégie d’action 2002-2006

Au féminin... à l’écoute de nos besoins - La stratégie d’action 2002-2006s

| Ajouter

Référence bibliographique [12453]

Gravel, Nicole, Labranche, Annie et Lévesque, Nathalie. 2003. Au féminin... à l’écoute de nos besoins - La stratégie d’action 2002-2006. Québec: Gouvernement du Québec, La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objectif de ce document est de présenter les stratégies d’action du Ministère de la santé et des services sociaux en matière de santé et bien-être des femmes.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«De tout temps, les femmes ont été préoccupées par les problématiques de santé et de bien-être, que ce soit pour elles ou pour leurs proches et même, plus globalement, pour l’ensemble de la population. Elles s’y sont engagées comme mère, comme aidante, comme travailleuse, comme bénévole pour apporter des soins, du soutien physique et psychologique, de l’entraide et de la compassion. Elles y ont également défendu le droit à la santé et au bien-être, de tout un chacun. Leur implication a porté fruits et les différents dossiers de santé et de bien-être tiennent de plus en plus compte des besoins exprimés par les femmes. Pensons, à cet égard, à l’engagement ministériel et gouvernemental que s’est donné le Québec au milieu des années 80, dans la problématique de la violence faite aux femmes. Il en va de même pour les activités liées à la périnatalité et à la planification des naissances, qui se sont structurées au cours des années 90. Nous espérons, avec ce document, faire un pas de plus vers la mise en place de services qui répondront adéquatement aux besoins spécifiques des femmes, indépendamment de leur réalité et de leurs particularités culturelles, de leur limitation fonctionnelle, de leur âge, de leur orientation sexuelle, de leur milieu de vie.» (p. 49)