Les proches d’un malade atteint d’un cancer en phase terminale : l’impact psychosocial de l’accompagnement sur l’expérience de deuil des proches aidants

Les proches d’un malade atteint d’un cancer en phase terminale : l’impact psychosocial de l’accompagnement sur l’expérience de deuil des proches aidants

Les proches d’un malade atteint d’un cancer en phase terminale : l’impact psychosocial de l’accompagnement sur l’expérience de deuil des proches aidants

Les proches d’un malade atteint d’un cancer en phase terminale : l’impact psychosocial de l’accompagnement sur l’expérience de deuil des proches aidantss

| Ajouter

Référence bibliographique [12447]

Dumont, Isabelle. 2006. «Les proches d’un malade atteint d’un cancer en phase terminale : l’impact psychosocial de l’accompagnement sur l’expérience de deuil des proches aidants». Thèse de doctorat, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente thèse s’intéresse à l’impact psychosocial du contexte d’accompagnement sur l’expérience de deuil de proches aidants qui ont pris soin d’un malade en phase terminale de cancer. Plus précisément, elle se propose de vérifier si le fardeau psychologique et émotionnel ainsi que le degré de dépression ressentis au cours de l’accompagnement du malade influencent l’expérience du deuil chez les proches aidants.» (p. i)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Au total, 63 proches aidants ont été rencontrés une première fois. Parmi ces participants, 35 ont accepté de participer à une deuxième rencontre, et 34 à une troisième rencontre.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«[L]es résultats de cette étude démontrent que le fait d’éprouver à la fois des degrés de fardeau et de dépression élevés pendant l’accompagnement accroît le risque de présenter un degré de dépression élevé et d’altérer le fonctionnement social chez les proches aidants suite au décès du malade. De plus, l’analyse des témoignages recueillis lors des entretiens qualitatifs a permis d’identifier six dimensions principales associées au contexte d’accompagnement qui influencent le processus de deuil: 1) les caractéristiques du proche aidant; 2) les caractéristiques du malade; 3) les caractéristiques de la maladie; 4) le contexte relationnel; 5) le soutien social et professionnel et 6) les circonstances entourant le décès. En conclusion, les degrés de fardeau psychologique et émotionnel et de dépression vécus pendant l’accompagnement doivent être pris en compte pour identifier adéquatement les proches aidants les plus à risque de vivre plus difficilement la période de deuil. Les programmes de soutien pour les proches aidants devraient cibler ceux qui vivent des degrés de fardeau et de dépression élevés en leur offrant un soutien qui réponde réellement à leurs besoins, et ce dans une perspective préventive pour éviter les complications suite au décès de la personne malade.» (p. i)