Âge, générations et contrat social : l’État-providence face aux changements démographiques

Âge, générations et contrat social : l’État-providence face aux changements démographiques

Âge, générations et contrat social : l’État-providence face aux changements démographiques

Âge, générations et contrat social : l’État-providence face aux changements démographiquess

| Ajouter

Référence bibliographique [12422]

Véron, Jacques, Pennec, Sophie et Légaré, Jacques. 2004. Âge, générations et contrat social : l’État-providence face aux changements démographiques. Coll. «Les cahiers de l’INED». Paris: Institut national d’études démographiques.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Loin de se prétendre être une synthèse du débat intergénérationnel […] ce livre se veut une invitation à approfondir l’analyse des interactions entre dynamiques démographiques, évolutions économiques et changement social, dans une perspective de comparaisons internationales.» (p. 11)

Questions/Hypothèses :
«Changement au sein de la famille, évolution sur le marché du travail, accroissement du nombre de personnes âgées et formes de solidarité interagissent. Comment les familles réagissent-elles par exemple à la montée du chômage des jeunes? Quelle aide apportent notamment les parents quand leur enfant éprouve des difficultés à trouver un premier emploi?» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Nos sociétés vieillissent. Les familles changent. Les comportements d’activité évoluent. Dans ce contexte de vie plus longue, de basse fécondité, de travail simultanément rare et abondant, comment s’organisent et se transforment les solidarités familiales et sociales? Les États-Providence sont aujourd’hui confrontés à trois exigences principales : garantir aux populations âgées des conditions de vie satisfaisantes sans alourdir les charges pesant sur les actifs, réduire les inégalités sociales et maintenir une équité entre générations successives.» (quatrième de couverture) L’ouvrage est divisé en quatre parties. La première partie traite des aspects théoriques du débat intergénérationnel. La deuxième partie aborde les relations entre générations au sein des familles, alors que la troisième s’intéresse aux niveaux de vie des personnes vieillissantes. La dernière partie se concentre sur la question des temps sociaux.

Les textes suivants font l’objet d’une fiche dans Famili@:

- Joyal, Renée, «Grands-parents et petits-enfants au Québec : un itinéraire déroutant»
- Lapierre-Adamcyk, Évelyne, Marcil-Gratton, Nicole et Le Bourdais, Céline, «Régimes de travail : équilibrer temps familial et bien-être économique»