Caractéristiques des jeunes contrevenants qui reçoivent des services dans les Centres jeunesse du Québec

Caractéristiques des jeunes contrevenants qui reçoivent des services dans les Centres jeunesse du Québec

Caractéristiques des jeunes contrevenants qui reçoivent des services dans les Centres jeunesse du Québec

Caractéristiques des jeunes contrevenants qui reçoivent des services dans les Centres jeunesse du Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [12282]

Toupin, Jean, Pauzé, Robert et Lanctôt, Nadine. 2009. «Caractéristiques des jeunes contrevenants qui reçoivent des services dans les Centres jeunesse du Québec ». Santé Mentale au Québec, vol. 34, no 2, p. 123-145.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude établit le profil psychologique comparatif des adolescentes et des adolescents au moment de l’application des mesures dans des centres jeunesse du Québec, de même que les caractéristiques familiales et sociales de ces jeunes.» (p. 123)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La recherche compare 213 adolescents (12-17 ans) qui reçoivent des services en CJ [centre jeunesse] en vertu de la Loi sur les jeunes contrevenants, à 213 adolescents en provenance d’écoles secondaires en milieu défavorisé.» (p. 123)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats révèlent des difficultés d’adaptation sérieuses, des troubles extériorisés, des troubles intériorisés et une consommation régulière de substances psychoactives chez plusieurs jeunes contrevenants. Ces difficultés sont beaucoup plus fréquentes en CJ qu’en population juvénile. La situation des adolescentes est inquiétante, car s’ajoute une prévalence élevée de dépression et de victimisation sexuelle. Enfin, les familles dont l’adolescent reçoit des services en CJ ont moins de ressources financières, personnelles et sociales, et davantage de difficultés dans l’exercice du rôle parental que celles de la population générale. En conclusion, des recommandations sont formulées sur les services psychosociaux requis par les jeunes et les familles.» (p. 123)