Conciliation famille-études-travail en Estrie : portrait et stratégie d’action : rapport final

Conciliation famille-études-travail en Estrie : portrait et stratégie d’action : rapport final

Conciliation famille-études-travail en Estrie : portrait et stratégie d’action : rapport final

Conciliation famille-études-travail en Estrie : portrait et stratégie d’action : rapport finals

| Ajouter

Référence bibliographique [12146]

Torres, Sandy. 2012. Conciliation famille-études-travail en Estrie : portrait et stratégie d’action : rapport final. Sherbrooke (Québec): Centre d’intégration au marché de l’emploi.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Dans le contexte de la politique gouvernementale d’égalité, plusieurs organisations partenaires en Estrie ont souhaité favoriser la conciliation famille-études-travail dans la région. Un comité orienteur s’est mis en place à cet effet […] Le projet piloté par ConcertAction femmes Estrie (CAFE), en collaboration avec le Centre d’intégration au marché de l’emploi (CIME), comportait deux volets. 1. Le premier volet a consisté à dresser un portrait des besoins et des solutions en matière de conciliation famille-études-travail auprès de diverses organisations (institutions, syndicats, organismes, entreprises, municipalités) et des familles. CAFE s’est centré sur le milieu associatif et institutionnel; le CIME, sur le milieu d’éducation aux adultes et de la formation professionnelle d’une part et sur le milieu économique d’autre part. 2. Le second volet a consisté à élaborer une stratégie d’action régionale sur la base du portrait dressé et des initiatives identifiées.» (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Le portrait des besoins et préoccupations chez des familles, des organisations, des institutions et des entreprises estriennes a été obtenu au moyen d’un sondage par questionnaire, de groupes de discussion et d’entrevues complémentaires. La consultation [a été faite auprès] de 904 personnes, essentiellement des parents travailleurs, parents étudiants, chefs d’entreprise, responsables d’organisation ou gestionnaires de personnel». (p. iii)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


«Les femmes sont encore les premières concernées par les responsabilités liées à la conciliation, ce qui dénote la persistance d’inégalités, notamment dans le partage des rôles et des tâches domestiques. Une écrasante majorité de parents et personnes proches aidantes (80 %) déclarent avoir de la difficulté à concilier famille-travail, famille-études et parfois même famille-études-travail. Pour 15 % de l’échantillon, il est même très difficile de concilier. Les grands-parents et plus largement la famille jouent un rôle prépondérant dans le fait que la plupart des parents parviennent malgré leurs difficultés à concilier. Les aménagements de l’horaire de travail ou d’études, l’accès à un service de garde et la possibilité de s’absenter pour des raisons familiales ou parentales sont les moyens privilégiés pour concilier vie familiale et vie professionnelle. En particulier, la flexibilité de l’horaire de travail ou d’études arrive en tête des moyens utilisés et à développer davantage aux yeux des différentes personnes consultées. La conciliation famille-études-travail ne semble pas encore faire partie des priorités d’intervention dans la plupart des milieux, associatifs, municipaux et économiques consultés. Quelques organisations à l’avant-garde disposent d’une politique de conciliation. Plusieurs entreprises proposent des arrangements, mais qui sont généralement peu formalisés.» (p. iii-iv)