Le cheminement social et professionnel de personnes ayant un trouble mental qui ont pris part à un programme de soutien aux études conjointement à un suivi médical

Le cheminement social et professionnel de personnes ayant un trouble mental qui ont pris part à un programme de soutien aux études conjointement à un suivi médical

Le cheminement social et professionnel de personnes ayant un trouble mental qui ont pris part à un programme de soutien aux études conjointement à un suivi médical

Le cheminement social et professionnel de personnes ayant un trouble mental qui ont pris part à un programme de soutien aux études conjointement à un suivi médicals

| Ajouter

Référence bibliographique [12085]

Lafontaine-Lapointe, Marie-Christine. 2012. «Le cheminement social et professionnel de personnes ayant un trouble mental qui ont pris part à un programme de soutien aux études conjointement à un suivi médical». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de la présente recherche est […] de documenter la trajectoire des jeunes [ayant un trouble mental] depuis qu’ils ont pris part au PSE [programmes de soutien aux études] offert par le Pavois en collaboration avec la CNDV [clinique Notre-Dame des Victoires] entre 2001 et 2003.» (p. 2)

Questions/Hypothèses :
«Comment se poursuit la trajectoire des participants au programme de soutien aux études du Pavois? […] Quelle est leur situation de participation sociale actuelle? […] Quels sont les types de soutien que les personnes reçoivent pour les accompagner dans leur trajectoire? […] Quelles sont les forces et les limites qu’ils attribuent à l’accompagnement concerté du Pavois et de la Clinique Notre-Dame des Victoires sur leur rétablissement?» (p. 2-3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon […] provient du bassin de participants de la recherche-action menée au Pavois durant la période de 2001 à 2003. Il est composé de [dix] jeunes adultes qui ont un trouble mental, qui ont participé au programme de soutien aux études du Pavois et, pour la majorité, qui ont bénéficié d’un suivi à la CNDV.» (p. 27)

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif
- Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


L’auteure remarque que «les données indiquent entre autres que cinq participants, parmi les sept qui ont un emploi, ont un travail en lien avec leurs études. La participation sociale des participants est relativement bonne, quoique certains sont toujours aux prises avec les conséquences du trouble mental.» (p. i) Selon les participants, la famille proche et éloignée offre une grande part de soutien émotionnel. [U]n membre de la famille peut être interpelé plus particulièrement selon ses forces et selon les besoins du participant. Toutefois, certains membres de la famille sont parfois trop affligés par ce que vit la personne ayant un trouble mental. Selon l’expérience des participants, lorsqu’il en est ainsi, il vaut mieux se tourner vers d’autres ressources et permettre à ces membres de s’adapter, afin qu’ils cheminent à leur rythme. La famille offre également à plusieurs participants du soutien instrumental ou encore la possibilité d’y avoir accès. Par exemple, la famille, souvent les parents (parfois la famille éloignée) offre de la nourriture, un logis, un emploi ou encore aide à réaliser des réparations, de l’aide au déménagement. […] Pour les participants qui partagent leur vie avec une personne, celle-ci joue davantage un rôle de soutien émotionnel et informationnel.» (p. 74)