''CHIC, CHOQUE, CHÈQUE'' : Les comportements sexuels à risque des étudiantes universitaires de Lomé (Togo)

''CHIC, CHOQUE, CHÈQUE'' : Les comportements sexuels à risque des étudiantes universitaires de Lomé (Togo)

''CHIC, CHOQUE, CHÈQUE'' : Les comportements sexuels à risque des étudiantes universitaires de Lomé (Togo)

''CHIC, CHOQUE, CHÈQUE'' : Les comportements sexuels à risque des étudiantes universitaires de Lomé (Togo)s

| Ajouter

Référence bibliographique [12068]

Deleuze, Anne-Sophie. 2011. «''CHIC, CHOQUE, CHÈQUE'' : Les comportements sexuels à risque des étudiantes universitaires de Lomé (Togo)». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, Département d’anthropologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce mémoire porte «sur la thématique de la santé sexuelle à Lomé (Togo), et plus particulièrement sur la question des comportements sexuels à risque des étudiantes universitaires de la ville, en considérant le rôle que peuvent jouer leurs représentations personnelles quant au risque de contamination au VIH/Sida, leur degré d’agencéité au sein de leurs relations avec l’autre sexe, et le contexte économique et social dans lequel elles évoluent.» (p. 1-2)

Questions/Hypothèses :
«Quelles sont les interactions dynamiques existant entre le contexte socio-économique spécifique dans lequel vivent les étudiantes universitaires de Lomé (Togo), leurs représentations du risque de contamination au VIH/Sida, et leur agencéité quant à la nature de leurs comportements sexuels?» (p. 14)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon compte 15 jeunes femmes universitaires de la ville de Lomé.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


L’auteure constate, chez les étudiantes, «l’adoption de certaines pratiques risquées vis-à-vis de la contamination au VIH/Sida. Par une analyse descriptive, ancrée dans le courant de l’anthropologie médicale interprétative-critique, [elle a] cherché à mettre en évidence les facteurs extérieurs devant être pris en compte pour saisir en profondeur la logique complexe de ce phénomène apparemment contradictoire, et ce, en considérant à la fois la dimension économique du statut d’étudiante, le rôle des influences issues de leurs réseaux de sociabilité, et celui de valeurs culturelles parfois antonymiques aux nouvelles normes en vigueur, issues du processus de globalisation des mœurs que la société togolaise connaît.» (p. ii) Ce mémoire aborde plusieurs thématiques du couple. Il est notamment question du mariage comme facteur de prise de risque. À cet égard l’auteure souligne «[l]’importance accordée au statut de femme mariée, de même que la stigmatisation systématique des jeunes femmes célibataires, pourraient, selon [l’auteure], être à l’origine d’une autre forme de comportements sexuels à risque, ici de deuxième degré: la tolérance des étudiantes vis-à-vis de l’infidélité ‘chronique’ des hommes.» (p. 116) Les questions économiques dictent particulièrement le choix des partenaires. Les étudiantes se retrouvent rarement avec des étudiants puisqu’ils sont victimes de la même précarité. (p. 118)