Rapport d’évaluation du programme Logement abordable Québec-volet social et communautaire

Rapport d’évaluation du programme Logement abordable Québec-volet social et communautaire

Rapport d’évaluation du programme Logement abordable Québec-volet social et communautaire

Rapport d’évaluation du programme Logement abordable Québec-volet social et communautaires

| Ajouter

Référence bibliographique [12056]

Ben Mabrouk, Soufiene. 2012. Rapport d’évaluation du programme Logement abordable Québec-volet social et communautaire. Québec: Gouvernement du Québec, Société d’habitation du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le programme LAQ-so [Logement abordable Québec — volet social et communautaire], créé en 2001, offre des logements abordables aux familles, aux personnes seules et aux aînés autonomes et en légère perte d’autonomie. L’évaluation du programme découle du Plan triennal d’évaluation de programmes 2008-2010. […] L’évaluation de ce programme doit servir à déterminer si ses objectifs ont été atteints et dans quelle mesure ils l’ont été.» (p. 7)

Questions/Hypothèses :
«[1] Est-il nécessaire que le gouvernement accroisse l’offre de logements abordables? (pertinence d’un programme de logements abordables) [2] Dans quelle mesure le programme a-t-il fait augmenter l’offre de logements abordables, a-t-il rejoint les ménages visés et a-t-il amélioré leur qualité de vie? (efficacité et impacts du programme) [3] Ce programme est-il un instrument approprié pour favoriser une augmentation de l’offre des logements abordables et acheminer l’aide au logement aux ménages à faible revenu? (coût du programme par rapport aux solutions de remplacement et à l’atteinte des objectifs)» (p. 10)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Ce rapport d’évaluation se base sur les données d’un recensement auprès de 51 organismes concernés par le programme, sur des rapports de la Société canadienne d’hypothèques et de logement et sur des données administratives disponibles à la Société d’habitation du Québec.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les impacts positifs du programme se traduisent par des loyers moins onéreux que ceux du marché privé. La majorité des bénéficiaires du programme LAQ-so (74%) a des revenus inférieurs aux seuils de revenus du plafond de revenu déterminant les besoins impérieux (PRBI). […] Pour 2 628 données, le taux d’effort moyen des locataires des logements du programme LAQ-so est de 40%. Ce taux est plus élevé pour les aînées autonomes et en légère perte d’autonomie (42%) que pour les familles et les personnes seules (37 %). Le revenu moyen des bénéficiaires de LAQ-so est de 20 792$ et le loyer mensuel moyen, de 559$. […] Près de 63% des ménages locataires des logements du programme LAQ-so ont un taux d’effort dépassant 30%, alors que 23% ont des taux de 50% et plus. Près des trois quarts des locataires des logements du programme qui se trouvent dans la catégorie ‘Personnes aînées et en légère perte d’autonomie’ dépensent plus de 30% de leurs revenus pour se loger alors qu’ils sont moins de la moitié dans la catégorie ‘Familles et personnes seules’.» (p. 3)