Mesure de la violence faite aux femmes : tendances statistiques

Mesure de la violence faite aux femmes : tendances statistiques

Mesure de la violence faite aux femmes : tendances statistiques

Mesure de la violence faite aux femmes : tendances statistiquess

| Ajouter

Référence bibliographique [12048]

Sinha, Maire. 2013. Mesure de la violence faite aux femmes : tendances statistiques. Ottawa: Gouvernement du Canada, Statistique Canada, no 85-002-X au catalogue.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le rapport de 2006 étendait l’analyse à de nouveaux domaines en fournissant des renseignements sur les femmes autochtones et les femmes qui habitent les territoires du Canada. Le présent rapport traite toujours de ces thèmes importants, en plus de contenir des données sur la violence entre partenaires amoureux, la violence envers les filles et la violence commise à l’extérieur du contexte familial ou par une personne autre qu’un partenaire intime. Il renferme également les tendances au fil du temps et fournit des données aux échelons du pays, des provinces et territoires, et des régions métropolitaines de recensement. Enfin, il comprend une étude sur les conséquences économiques d’une forme de violence faite aux femmes, soit la violence conjugale.» (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les enquêtes dont les données sont déclarées par la police fournissent un indicateur de l’étendue de la nature de l’ensemble des infractions prévues au Code criminel qui sont portées à l’attention de la police. Ces données administratives sont recueillies chaque année et comprennent tous les services de police au Canada. […] Les données autodéclarées provenant de l’Enquête sociale générale (ESG) viennent compléter les données déclarées par la police en fournissant les renseignements sur les incidents de victimisation autodéclarés, qu’ils aient été signalés ou non à la police. […] Afin de donner un indicateur de la disponibilité des services pour les femmes victimes de violence et de leur utilisation, l’analyse présentée dans cet article tire également des renseignements de deux enquêtes administratives: l’Enquête sur les maisons d’hébergement et l’Enquête sur les services aux victimes». (p. 5)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Selon les données sur les tendances de 2009 à 2011 déclarées par la police, les tentatives de meurtre et les voies de fait contre des partenaires intimes de sexe féminin ont [...] diminué. En revanche, le taux d’agressions sexuelles envers des partenaires intimes de sexe féminin a augmenté. En 2011, les femmes étaient 11% plus susceptibles d’être victimes d’une agression sexuelle aux mains d’un partenaire intime déclarée par la police qu’en 2009. […] Parmi les provinces, la Saskatchewan a enregistré le plus haut taux de violence sur des partenaires intimes de sexe féminin, suivie du Manitoba (graphique 1.5). Les taux affichés par ces provinces étaient plus de deux fois supérieurs à ceux de l’Ontario et du Québec, les provinces ayant enregistré les taux les plus faibles.» (p. 22) «La proportion de femmes ayant déclaré être victimes de violence conjugale dans les 10 provinces est demeurée inchangée entre 2004 et 2009, ce qui était représentatif des tendances générales. Cela dit, les taux de violence conjugale envers les femmes ont connu une importante diminution au Québec et en Colombie-Britannique entre 1999 et 2009. Par ailleurs, aucun secteur de compétence n’a enregistré de hausse durant cette décennie.» (p. 26)