Le conte en contexte : ethnographie de la pratique du conte en famille dans le Québec contemporain

Le conte en contexte : ethnographie de la pratique du conte en famille dans le Québec contemporain

Le conte en contexte : ethnographie de la pratique du conte en famille dans le Québec contemporain

Le conte en contexte : ethnographie de la pratique du conte en famille dans le Québec contemporains

| Ajouter

Référence bibliographique [12024]

St-Pierre, Julie. 2011. «Le conte en contexte : ethnographie de la pratique du conte en famille dans le Québec contemporain». Thèse de doctorat, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département d’études littéraires.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[N]otre recherche s’inspire des travaux antérieurs effectués sur le conte, mais elle s’inscrit avant tout dans une démarche novatrice et interdisciplinaire ayant pour objectif de comprendre comment le conte se fonde non seulement sur un texte dont la forme ou le genre peuvent être définis, mais aussi sur l’interprétation qu’en font ceux qui le mettent en scène et le partagent dans un contexte précis.» (p. 3)

Questions/Hypothèses :
«Les questions auxquelles nous souhaitons répondre sont donc celles-ci: Comment se déroule la pratique du conte dans les familles québécoises? Qu’est-ce que les parents racontent à leurs enfants? Pour quelles raisons le font-ils?» (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Vingt et une familles québécoises résidant dans la région métropolitaine du grand Montréal ont été visitées entre les mois de juillet et de novembre de l’année 2009. L’échantillon final est constitué de parents âgés de vingt-cinq à cinquante ans, ayant entre un et trois enfants. L’âge des enfants participants varie de trois à huit ans.» (p. 95-96)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«[L]’étude révèle cette forme narrative comme une pratique du quotidien qui rythme la vie familiale. Le moment du conte en famille dévoile celui-ci non plus comme un texte mais bien comme un contexte structuré à l’intérieur duquel les parents et les enfants expérimentent une façon d’être ensemble les reliant au reste de la société. L’exploration des dimensions sensible, rituelle, récréative et sociale de la pratique permet de comprendre comment celles-ci opèrent avec le récit pour lui donner une signification particulière. Aussi, le livre comme objet rituel matérialisant le passage de la réalité à l’univers de la fiction revêt une importance capitale sur la pratique familiale dans le Québec contemporain. Ce dernier s’avère même, dans certaines familles, indispensable à son exercice. Par l’animation du livre de conte, le parent construit un récit sémiotiquement métissé qui veut transmettre le goût de la lecture à l’enfant. En conclusion, la perspective de recherche originale prônée ici parvient à la démonstration que le conte s’inscrit effectivement aux fondements anthropologiques du récit, non seulement parce qu’il possède une structure ou un symbolisme universels, mais surtout parce qu’il suppose un contexte d’interaction au cœur de la relation humaine.» (p. ix)