Évaluation constructiviste de l’application du Guide des meilleures pratiques de soins aux endeuillés auprès des familles ayant vécu une perte périnatale

Évaluation constructiviste de l’application du Guide des meilleures pratiques de soins aux endeuillés auprès des familles ayant vécu une perte périnatale

Évaluation constructiviste de l’application du Guide des meilleures pratiques de soins aux endeuillés auprès des familles ayant vécu une perte périnatale

Évaluation constructiviste de l’application du Guide des meilleures pratiques de soins aux endeuillés auprès des familles ayant vécu une perte périnatales

| Ajouter

Référence bibliographique [12015]

Roy, Diane. 2013. «Évaluation constructiviste de l’application du Guide des meilleures pratiques de soins aux endeuillés auprès des familles ayant vécu une perte périnatale». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Faculté des sciences infirmières.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude avait pour but d’évaluer, à partir d’un processus de co-construction avec les personnes concernées, dans un contexte de 1ère ligne, la mise en application d’interventions infirmières inspirées du Guide des meilleures pratiques de soins pour les endeuillés (GMPSE) auprès d’un couple ayant vécu une perte périnatale au cours des six dernier mois.» (p. ii)

Questions/Hypothèses :
«Quelles sont les interventions infirmières inspirées du GMPSE qui sont perçues par les personnes concernées comme étant les plus utiles auprès des couples rencontrés suite une perte périnatale? Quelles sont les interventions infirmières inspirées du GMPSE qui sont perçues par les personnes concernées comme étant inappropriées ou moins utiles pour des couples rencontrés suite à une perte périnatale? Comment le GMPSE influence‐t‐il la pratique infirmière auprès du couple endeuillé? Comment le contexte organisationnel influence‐t‐il l’intégration du GMPSE dans la pratique infirmière?» (p. 10)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’infirmière clinicienne participante a été sélectionnée par sa supérieure en raison de son expérience et de ses compétences dans la mise en application d’interventions inspirées du GMPSE. Elle a sélectionné un couple de parents endeuillés susceptibles de participer à l’étude, à partir des demandes de suivis reçues à l’accueil du programme Petite Enfance. Elle a ensuite validé sa démarche auprès de l’étudiante‐chercheure. La référence du couple sélectionné provenait du centre hospitalier où le décès avait été constaté. Il s’agissait d’un échantillon de convenance d’un couple de parents ayant subi une perte périnatale et répondant aux critères de sélection». (p. 48)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«La reconnaissance par l’infirmière des besoins du couple leur a permis de se mobiliser et de cheminer ensemble. Le couple n’avait pas l’intention d’aller chercher de l’aide; Monsieur craignait d’être jugé et de ne pas être compris. […] Cette reconnaissance a aussi permis d’aborder les différences et les similarités des conjoints dans leur vécu personnel du deuil. Monsieur a pu exprimer sa vision et soutenir sa compagne qui se remettait à un rythme plus lent. […] Il se disait heureux que sa compagne soit toujours vivante, estimant qu’il aurait pu en être autrement et qu’elle pouvait avoir un autre enfant.» (p. 84) «Cette recherche soutient l’utilité d’une approche familiale auprès des couples endeuillés. La mise en pratique de cette approche s’est avérée utile, bienfaisante et praticable par une infirmière expérimentée dans ce domaine. L’étude lui a permis de rafraîchir ses connaissances dans sa pratique auprès des endeuillés. Elle lui permettra aussi de promouvoir cette approche et de l’enseigner aux infirmières novices. Elle souhaite poursuivre son travail de sensibilisation des gens face aux besoins des endeuillés. Le GMPSE offre un merveilleux soutien en tant que document de référence. Le service de périnatalité du CLSC entend également favoriser l’utilisation du GMPSE.» (p. 116)