Évaluation de l’implantation du Programme de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) chez les adolescentes du Québec

Évaluation de l’implantation du Programme de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) chez les adolescentes du Québec

Évaluation de l’implantation du Programme de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) chez les adolescentes du Québec

Évaluation de l’implantation du Programme de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) chez les adolescentes du Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [11964]

Guay, Maryse, Clément, Paule, Hamid, Aicha, Lemaire, Jacques, Sauvageau, Chantal, Dubé, Ève, Vanier, Carole, Boulianne, Nicole et Landry, Monique. 2012. Évaluation de l’implantation du Programme de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) chez les adolescentes du Québec. Montréal: Gouvernement du Québec, Institut national de santé publique Québec, Direction des risques biologiques et de la santé au, travail.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Les objectifs de l’évaluation sont de [...] connaître les facteurs favorables et les difficultés rencontrées dans l’implantation de la vaccination contre les VPH [virus du papillome humain] chez les adolescentes québécoises; [de] décrire l’offre de service de la vaccination (OSV) hors du milieu scolaire pour les adolescentes du Québec; [d’]évaluer les déterminants de la vaccination VPH chez les adolescentes québécoises [et finalement d’]estimer la proportion des adolescentes qui sont vaccinées hors du milieu scolaire.» (p. III)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’ensemble des acteurs du Programme VPH constitue la population à l’étude: organisations impliquées dans la mise en œuvre du programme [ainsi qu’onze] vaccinateurs; [3000] adolescentes et [leurs] parents.» (p. III) Afin de représenter les organisations impliquées dans le programme, les auteurs ont fait appel à deux responsables du programme, quinze responsables des directions de santé publique (DSP) et trente responsables de Centre de santé et des services sociaux (CSSS).

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif (vaccinateurs)
Questionnaires (un différent pour chaque groupe de l’échantillon)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


«L’évaluation montre que le Programme de vaccination VPH s’est implanté avec succès en s’appuyant sur une structure de vaccination scolaire bien rodée. Le volet scolaire du programme et l’application élargie qui en a été faite dans plusieurs régions montrent encore tout le potentiel de cette stratégie de vaccination. […] Les parents prennent une place importante dans le processus de décision de vaccination des jeunes et il faut cibler tant les adolescentes que les parents par la promotion globale de la vaccination et par la promotion de la vaccination VPH.» (p. vii) À cet égard, «[l]’attitude des parents à l’égard des vaccins autant en faveur qu’en défaveur va influencer la décision de l’adolescente dans un sens ou dans l’autre. D’ailleurs, même si la décision finale de vaccination revient à l’adolescente, ce qui est généralement reconnu et accepté par les parents, la présence d’une discussion parents-adolescente, l’influence des parents et la confiance portée envers leurs parents sont confirmées par toutes les participantes. Le désir de protection de la santé est manifesté par les parents en faveur de la vaccination VPH de leur fille, alors que la bonne éducation sexuelle est invoquée pour justifier le rejet de la vaccination. (p. VI)