Coconstruction des composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocérébral

Coconstruction des composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocérébral

Coconstruction des composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocérébral

Coconstruction des composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocérébrals

| Ajouter

Référence bibliographique [11958]

Gauvin-Lepage, Jérôme. 2013. «Coconstruction des composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocérébral». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Faculté des sciences infirmières.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de l’étude proposée est de coconstruire les composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience familiale avec des familles dont un adolescent est atteint d’un TCC [traumatisme craniocérébral] modéré ou sévère et des professionnels de la réadaptation.» (p. 11)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon compte «six familles (n=6), totalisant 13 personnes, et cinq professionnels de la réadaptation (n=5) ont été recrutés.» (p. 62) Chaque famille compte un adolescent ayant subi un TCC et âgé entre 14 et 17 ans.

Instruments :
- Guides d’entretien semi-directif (un pour les familles et un pour les professionnels)
- Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Selon l’autre, «[l]e processus d’analyse des données […] a repéré cinq thèmes intégrateurs, considérés comme les composantes du programme d’intervention en soutien à la résilience familiale à la suite du TCC modéré ou sévère d’un adolescent. Ce sont: 1) les caractéristiques de la famille et ses influences; 2) les stratégies familiales positives; 3) le soutien familial et social; 4) la prise en charge de l’aspect occupationnel et; 5) l’apport de la communauté et des professionnels de la santé. Les résultats issus de ce processus de coconstruction ont produit une matrice solide, suffisamment flexible pour pouvoir s’adapter aux différents contextes dans lesquels évoluent les familles et les professionnels de la réadaptation. Cette étude offre en outre des avenues intéressantes tant pour les praticiens que pour les gestionnaires et les chercheurs en sciences infirmières et dans d’autres disciplines quant à la mise en place de stratégies concrètes visant à soutenir le processus de résilience des familles dans des situations particulièrement difficiles de leur vie.» (p. vi)