Prévention de l’obésité infantile : étude pilote sur les perceptions, les attitudes, les pratiques et les besoins des parents : rapport de recherche

Prévention de l’obésité infantile : étude pilote sur les perceptions, les attitudes, les pratiques et les besoins des parents : rapport de recherche

Prévention de l’obésité infantile : étude pilote sur les perceptions, les attitudes, les pratiques et les besoins des parents : rapport de recherche

Prévention de l’obésité infantile : étude pilote sur les perceptions, les attitudes, les pratiques et les besoins des parents : rapport de recherches

| Ajouter

Référence bibliographique [1189]

Morin, Pascale, Roy, Marie-Andrée et Mercier, Katia. 2009. Prévention de l’obésité infantile : étude pilote sur les perceptions, les attitudes, les pratiques et les besoins des parents : rapport de recherche. Sherbrooke: Gouvernement du Québec, Centre de santé et de services sociaux-Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Les objectifs de cette recherche sont de décrire les caractéristiques individuelles (perceptions, préoccupations, attitudes, pratiques, sentiment de compétence) des parents travailleurs petits salariés et les caractéristiques du milieu familial au regard de la prévention de l’obésité infantile. L’étude vise également l’identification des besoins des parents en ce qui concerne les interventions et les politiques publiques à mettre en place pour mobiliser les environnements en lien avec la prévention de l’obésité infantile. » (résumé)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Une étude pilote de type transversal a été réalisée grâce à la collaboration des Centres de la petite enfance (CPE) de l’Estrie. Pour ce faire, un questionnaire auto-administré a été rempli par 425 parents à l’hiver 2008. Les parents devaient avoir au moins un enfant âgé entre 2 et 5 ans inscrit dans un CPE et être sur le marché du travail. » (résumé)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Cette recherche propose les constats suivants : « [l]a majorité des participants travaillait à temps plein (35 h/semaine). Les travailleurs petits salariés étaient plus jeunes, moins scolarisés et ne vivaient pas autant en couple que les travailleurs dont le revenu était plus élevé. La majorité des parents était au courant de l’augmentation de la prévalence du surplus de poids chez les enfants et des conséquences du surplus de poids sur la santé physique et psychologique des enfants. Plus de 80 % avaient acheté des fruits, des légumes et des produits céréaliers de grains entiers souvent ou très souvent au cours du dernier mois. […] On constate toutefois qu’une plus grande proportion de travailleurs petits salariés avait acheté des boissons sucrées ‘souvent’ ou ‘très souvent’ comparativement aux autres travailleurs, et ce, de façon significative […]. De fortes tendances se sont dégagées : les petits salariés ont mangé des repas congelés plus souvent […], ils ont eu tendance à visiter plus souvent des établissements de restauration rapide […] et à moins partager les tâches reliées à la préparation de repas de façon régulière […] que les autres travailleurs. Les programmes les plus souhaités portent sur la mise en place d’activités physiques […] et d’activités sur la saine alimentation […]. La majorité des parents […] a choisi des politiques publiques qui leur permettraient d’avoir plus de temps pour cuisiner et pour faire de l’activité physique avec leur enfant. » (résumé)