Pères et beaux-pères de familles recomposées : contextes de vulnérabilité, besoins et services offerts au Québec

Pères et beaux-pères de familles recomposées : contextes de vulnérabilité, besoins et services offerts au Québec

Pères et beaux-pères de familles recomposées : contextes de vulnérabilité, besoins et services offerts au Québec

Pères et beaux-pères de familles recomposées : contextes de vulnérabilité, besoins et services offerts au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [11844]

Parent, Claudine, Saint-Jacques, Marie-Christine, Labonte, Marie-Hélène et Dubeau, Diane. 2013. «Pères et beaux-pères de familles recomposées : contextes de vulnérabilité, besoins et services offerts au Québec ». DIALOGUE, vol. 201, p. 69-82.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude qualitative examine la nature des contextes de vulnérabilité spécifiques aux pères et beaux-pères vivant en famille recomposée et aux pères dont l’ex-conjointe a recomposé une famille. À partir du point de vue d’intervenants travaillant auprès de ces pères et beaux-pères, l’étude s’est également intéressée aux besoins de ces hommes en lien avec les services qui leur sont offerts au Québec.» (p. 69)

Questions/Hypothèses :
«[L]’étude cherche à répondre aux trois questions suivantes :
1. Quels sont les contextes de vulnérabilité des pères et des beaux-pères vivant en famille recomposée ou des pères séparés dont l’ex-conjointe vit une recomposition familiale?
2. Quels sont les besoins spécifiques de ces hommes?
3. Quels sont les services qui leur sont offerts?» (p. 73)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La population à l’étude est composée d’intervenants qui travaillent depuis au moins deux ans auprès des hommes ciblés par l’étude. Six groupes de discussion ont été formés. Au total, 25 intervenants issus de divers organismes relevant du réseau communautaire et du réseau de la santé et des services sociaux ont été interrogés.» (p. 73)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Les auteures constatent plusieurs contextes de vulnérabilité chez la population à l’étude. «Le premier […] relève de la désorganisation qui, suite à la rupture, semble concerner surtout les pères. Les intervenants notent chez eux une désorganisation sur les plans tant personnel, relationnel que financier. Ils parlent de ‘pères désespérés’ paraissant démunis face aux événements qui se bousculent dans leur vie […]. Le deuxième […] a trait à la réorganisation de la famille. Pour les intervenants, il s’agit de la capacité des hommes à se mettre en action, à se réorganiser. Les pères comme les beaux-pères ont des choix à faire lorsqu’il y a recomposition familiale: partir ou rester, s’engager auprès des enfants ou s’abstenir, maintenir des liens avec leurs enfants ou se désengager.» (p. 74-75) Les auteures constatent ainsi que «plusieurs facteurs contribuent à complexifier les situations familiales recomposées. L’histoire personnelle et familiale des individus peut laisser des traces indélébiles dans le parcours des membres. Les deuils non résolus, les difficultés associées aux ruptures rapidement suivies d’une recomposition ou à l’exercice de plusieurs rôles en même temps (père et beau-père; conjoint et parent) sont autant d’exemples de situations qui peuvent accentuer le stress lié à la formation d’une nouvelle famille.» (p. 76)