Le jugement des enseignants sur la préparation scolaire des enfants à la maternelle durant les années 1990 et 2000

Le jugement des enseignants sur la préparation scolaire des enfants à la maternelle durant les années 1990 et 2000

Le jugement des enseignants sur la préparation scolaire des enfants à la maternelle durant les années 1990 et 2000

Le jugement des enseignants sur la préparation scolaire des enfants à la maternelle durant les années 1990 et 2000s

| Ajouter

Référence bibliographique [11791]

Lapointe, Pierre, Japel, Christa et Belleville, Maude. 2012. «Le jugement des enseignants sur la préparation scolaire des enfants à la maternelle durant les années 1990 et 2000 ». Revue des sciences de l’éducation, vol. 38, no 3, p. 483-507.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[N]otre étude vise à examiner l’état de la préparation des enfants à la maternelle en relation avec leurs caractéristiques personnelles, familiales et scolaires. De plus, elle consiste à comparer, à huit années d’intervalle, la préparation scolaire de deux cohortes d’enfants issus de milieux socioéconomiques défavorises.» (p. 484)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Durant l’année scolaire 1998-1999, les enseignants de maternelle (5 ans) de 160 écoles primaires anglophones et francophones de quatre commissions scolaires de l’île de Montréal ont été invites à participer à une enquête sur la préparation scolaire des enfants. [..] De cette manière, 1 482 enfants ont été évalues au printemps de l’année 1999. En 2005-2006, selon une procédure de recrutement identique, 616 enseignants des cinq commissions scolaires francophones ou anglophones de l’île de Montréal ont accepté de participer à une enquête similaire. […] Ainsi, 8 974 enfants dans 223 écoles publiques ont été évalues […].» (p. 487-488)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Selon l’évaluation des enseignants, quatre profils de préparation scolaire des enfants ont été établis: Mature, Difficulté d’adaptation, Difficulté d’apprentissage et À risque. […] Au regard des cycles de vie, la transition vers l’école constitue une période critique. L’enfant accède alors à un nouvel environnement social offrant de multiples possibilités de développement, mais aussi des défis de taille. Sa capacité à établir des relations sociales, à participer aux activités proposées et à réaliser des apprentissages dès l’entrée à l’école pourrait s’avérer un facteur déterminant dans son parcours scolaire. À cet égard, cette étude illustre la diversité des modes d’adaptation des enfants à l’entrée à l’école, et elle met en évidence certaines constances dans l’évaluation de la préparation scolaire des enfants par les enseignants.» (p. 502-503) Au niveau des facteurs familiaux, les auteurs se sont davantage penchés sur le lieu de naissance et le niveau de scolarité de la mère. À cet égard, les auteurs «observent que les parents plus scolarisés tendent à s’investir davantage dans des activités d’apprentissage à la maison, et ils assureraient ainsi une meilleure préparation scolaire de leurs enfants.» (p. 501)