Soutenir la préparation à l’école et à la vie des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en difficulté

Soutenir la préparation à l’école et à la vie des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en difficulté

Soutenir la préparation à l’école et à la vie des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en difficulté

Soutenir la préparation à l’école et à la vie des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en difficultés

| Ajouter

Référence bibliographique [11770]

Duval, Stéphanie et Bouchard, Caroline. 2013. Soutenir la préparation à l’école et à la vie des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en difficulté. Gouvernement du Québec, Ministère de la famille et des aînés.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[C]e que vise le présent document, [c’est] d’établir une liste d’éléments sur lesquels intervenir, à partir d’écrits publiés au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde, et de présenter des caractéristiques qui définissent les pratiques éducatives les plus efficaces pour soutenir les jeunes enfants qui viennent de milieux défavorisés ou qui sont en difficulté.» (p. 6)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Les auteures abordent les éléments propres à la famille et l’impact des différents styles parentaux. Elles constatent ainsi que «le revenu familial, la scolarité des parents ainsi que le stress que ceux-ci vivent constituent des éléments associés à la préparation à l’école et à la vie de l’enfant sur lesquels il faut intervenir en priorité (Letarte, Normandeau, Parent, Boudreau, Bigras et Capuano, 2008). Reynolds et Bezruczko (1993) suggèrent d’ailleurs que l’éducation parentale et le revenu familial sont de bons facteurs prédictifs du niveau de préparation scolaire des enfants, qui permet à son tour de prédire la réussite éducative de la première à la quatrième année du primaire (Letarte et autres, 2008). [E]n plus d’apporter de l’affection et de la sécurité à leur enfant, les parents font office de modèles comportementaux et transmettent des valeurs (Conseil canadien sur l’apprentissage, 2008). L’implication, l’intérêt et l’attitude des parents envers leur enfant et l’école peuvent ainsi influencer le niveau de préparation à l’école et à la vie de l’enfant. Néanmoins, il semble que 40 % des parents ouvriers et moins scolarisés se sentent incapables de fournir le soutien nécessaire à leur enfant, notamment en matière d’apprentissages scolaires (Feyfant, 2011).» (p. 72)