Les représentations de l’homosexualité dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’

Les représentations de l’homosexualité dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’

Les représentations de l’homosexualité dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’

Les représentations de l’homosexualité dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’s

| Ajouter

Référence bibliographique [11733]

Vacias, Vivianne. 2013. «Les représentations de l’homosexualité dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’». Mémoire de maîtrise, Ottawa, Université d’Ottawa, Département de sociologie et d’anthropologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]’objectif primaire de cette recherche est de tracer le portrait des représentations des gais et lesbiennes dans les productions télévisuelles québécoises à travers une étude de cas des personnages homosexuels de la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’.» (p. 5)

Questions/Hypothèses :
«Donc, à travers une étude de cas québécoise sur les personnages homosexuels de la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’, nous aimerions répondre à plusieurs questionnements; plus particulièrement, comment l’homosexualité est-elle représentée dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’? Quelle est cette représentation? Parallèlement, de façon secondaire, comment cette représentation s’inscrit-elle comme discours par rapport à l’hétéronormativité?» (p. 4)
«[N]ous croyons que les représentations de l’homosexualité qui sont véhiculées dans la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’ sont légèrement stéréotypées, mais ces stéréotypes ne renforcent pas grandement l’hétéronormativité. Ainsi, nous pensons que les trames narratives des homosexuels ne sont pas aussi complexes que celles des personnages hétérosexuels, ce qui implique que leurs personnages sont sous-développés et que leur désir homosexuel, incluant leur vie sexuelle, sont secondaires dans les intrigues. Cependant, nous pensons aussi que la télésérie ’Les hauts et les bas de Sophie Paquin’ renforce de moins en moins l’hétéronormativité.» (p. 5)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure a analysé l’ensemble des scénarios des quatre saisons de l’émission: Les hauts et les bas de Sophie Paquin.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Plusieurs relations interpersonnelles sont représentées dont l’amitié, la relation amoureuse et la relation familiale. […] Dans cette télésérie, les couples formés par des individus du même sexe ne sont pas représentés comme des succès à long terme, tout comme les couples hétérosexuels. Plusieurs visions de l’amour sont représentées, une vision plus normative a été représentée à travers le mariage gai, mais généralement la télésérie représente l’homosexualité selon une vision plus queer de l’amour où le désir sexuel et l’amour ne sont pas conflictuels. Au sein de la famille, l’homosexualité est traitée dans des contextes favorables ou défavorables, et c’est à travers ce lien que la question de l’orientation sexuelle est le plus souvent abordée.» (p. 110) «Notre analyse confirme notre première hypothèse sur le contenu faiblement stéréotypé de la télésérie et le renforcement prononcé d’un discours hétéronormatif. […] Notre deuxième hypothèse est infirmée par les résultats de notre analyse puisque les trames narratives des homosexuels sont aussi développées que d’autres personnages secondaires hétérosexuels et ils ne sont pas désexualisés. Notre troisième hypothèse s’est confirmée à la suite de notre étude de l’ensemble de la télésérie, car celle-ci renforce de moins en moins l’hétéronormativité en y intégrant des discours queer, mais elle présente toujours des discours normatifs». (p.112)