Les caractéristiques des jeunes et des parents associées à l’évolution de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention brève et intensive de crise familiale

Les caractéristiques des jeunes et des parents associées à l’évolution de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention brève et intensive de crise familiale

Les caractéristiques des jeunes et des parents associées à l’évolution de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention brève et intensive de crise familiale

Les caractéristiques des jeunes et des parents associées à l’évolution de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention brève et intensive de crise familiales

| Ajouter

Référence bibliographique [11726]

Théroux-Faille, André-Anne. 2012. «Les caractéristiques des jeunes et des parents associées à l’évolution de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention brève et intensive de crise familiale». Mémoire de maîtrise, Sherbrooke (Québec), Université de Sherbrooke, Département de psychoéducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude visait à identifier les caractéristiques des jeunes et des parents (telles que la présence de troubles internalisés chez le jeune, la présence de troubles externalisés chez le jeune, l’estime de soi du jeune, la détresse psychologique des parents, les ressources interpersonnelles du parent, la qualité de la communication dans la famille, la cohésion familiale, l’intensité et la fréquence des conflits conjugaux) associées à l’évolution de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention brève et intensive de crise familiale.» (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Notre échantillon est composé de 96 familles participantes au programme d’intervention Crise-Ado-Famille-Enfance.» (p. 4)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Selon les résultats obtenus, la perception de l’évolution de l’alliance thérapeutique des jeunes participant au programme CAFE [Crise-Ado-Famille-Enfance] n’est pas être associée significativement à aucune des caractéristiques recensées pour la présente étude. Au niveau de la perception de l’évolution de l’alliance thérapeutique des parents, les résultats révèlent qu’une seule des caractéristiques des jeunes et des familles y est associée de façon significative, soit la présence de troubles internalisés chez le jeune. Ces résultats nous portent à croire qu’il ne nous est pas possible d’identifier les familles sujettes au désengagement sur la base de leurs caractéristiques au moment de débuter l’intervention. Ces résultats nous permettent par contre de supporter l’importance de tenir compte de l’influence des caractéristiques de tous les membres de la famille sur l’alliance de chacun dans l’étude de l’alliance thérapeutique en contexte d’intervention familiale.» (p. 4)