L’épreuve des liens : les relations entre intervenants et parents vivant en contexte de consommation maternelle au cours de la période périnatale

L’épreuve des liens : les relations entre intervenants et parents vivant en contexte de consommation maternelle au cours de la période périnatale

L’épreuve des liens : les relations entre intervenants et parents vivant en contexte de consommation maternelle au cours de la période périnatale

L’épreuve des liens : les relations entre intervenants et parents vivant en contexte de consommation maternelle au cours de la période périnatales

| Ajouter

Référence bibliographique [11713]

Roux, Marie-Ève. 2014. «L’épreuve des liens : les relations entre intervenants et parents vivant en contexte de consommation maternelle au cours de la période périnatale». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce mémoire à [sic] donc pour objectif d’explorer, à partir du point de vue de mères consommatrices et de leur partenaire, la façon dont se vivent leurs expériences relationnelles avec des intervenants médicaux et psychosociaux au cours de la période périnatale, tout en identifiant des éléments qui ont influencé leurs rapports.» (p. i)

Questions/Hypothèses :
«Comment se vivent les rapports entre les parents qui vivent en contexte de consommation maternelle de substances psychoactives et les intervenants médicaux et psychosociaux qu’ils rencontrent dans les moments qui entourent la naissance de leur enfant?» (p. 5-6)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Nous avons fait une analyse secondaire du discours de vingt mères consommatrices et de leur partenaire, recrutés au moment de la naissance dans le cadre d’une recherche de Morissette, Devault et Rondeau (2006-2010).» (p. i)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats obtenus indiquent que les parents semblent généralement satisfaits de leurs relations avec les intervenants médicaux et psychosociaux qu’ils ont rencontrés à cette période, même s’ils rapportent vivre des peurs importantes qui nuisent à la relation d’aide. Nos résultats révèlent également plusieurs éléments qui influencent les relations relevant autant des contextes d’intervention que des intervenants eux-mêmes et de leurs rôles. Nous constatons d’après les résultats qu’en dépit de certains aspects qui nuisent aux relations avec des intervenants, le cumul des éléments qui les favorisent semble susciter une satisfaction des mères consommatrices et de leur partenaire. Dans les situations où plusieurs éléments nuisent à la relation d’aide, il se créer [sic]une dynamique de méfiance réciproque entre ces parents et les intervenants. Néanmoins, comme les relations ne sont pas immuables, il est possible de transformer les relations difficiles pour les rendre plus satisfaisantes pour les mères consommatrices, leur partenaire et les intervenants médicaux et psychosociaux.» (p. i-ii)