Le processus de demande d’aide des hommes âgés de 65 ans et plus en situation de maltraitance

Le processus de demande d’aide des hommes âgés de 65 ans et plus en situation de maltraitance

Le processus de demande d’aide des hommes âgés de 65 ans et plus en situation de maltraitance

Le processus de demande d’aide des hommes âgés de 65 ans et plus en situation de maltraitances

| Ajouter

Référence bibliographique [11712]

Rochette, Mélanie. 2014. «Le processus de demande d’aide des hommes âgés de 65 ans et plus en situation de maltraitance». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Comme peu d’écrits s’intéressent spécifiquement aux hommes aînés en situation de maltraitance (Edwards, 2011; Kosberg, 2007), la présente étude vise à explorer le processus de demande d’aide des hommes aînés en situation de maltraitance.» (p. iii)

Questions/Hypothèses :
«Le mémoire vise à répondre à la question générale suivante: Quel est le processus de demande d’aide, auprès des services sociaux et de santé, des hommes âgés de 65 ans et plus vivant une situation de maltraitance à domicile?» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La première source de données provient donc d’entrevues semi-structurées auprès des hommes âgés de 65 ans et plus qui ont vécu une situation de maltraitance et qui ont demandé de l’aide. La deuxième source de données provient de l’analyse documentaire du Plan d’action gouvernemental pour conter la maltraitance envers les aînés 2010-2015 (Ministère de la Famille et des Aînés, 2010).» (p. 24-25)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Cette recherche a permis de constater qu’à la première étape (la perception), il existe un délai entre le début de la situation de maltraitance et la perception du problème, et entre la perception et la demande d’aide. À la deuxième étape (la prise de décision), plusieurs facteurs viennent influencer la demande d’aide des participants, notamment l’importance de la confiance et de la connaissance des services. Finalement, l’importance du réseau informel et formel dans le processus de demande d’aide a été mise en lumière à la troisième étape (l’établissement de stratégies).» (p. iii) «[L]a nature de la relation entre l’agresseur et l’homme aîné semble jouer un rôle dans le processus de demande d’aide. Comme il a été mentionné précédemment, la nature relationnelle entre les aînés et l’agresseur ne facilite pas le dévoilement de la situation […]. Pour trois participants, l’auteur des actes de maltraitance était un membre de leur famille. […] Certains facteurs sociaux influencent le processus de demande d’aide des hommes aînés en situation de maltraitance. À cet effet, nommons les services offerts, le contexte des services sociaux, et finalement, l’éducation. [L]’éducation sous l’angle de la socialisation familiale est un facteur social ayant influencé la demande d’aide d’un participant.» (p. 64-65)