Trajectoires de passage à la vie adulte de personnes ayant fait l’objet d’une mesure de placement en milieu de vie substitut jusqu’à la majorité

Trajectoires de passage à la vie adulte de personnes ayant fait l’objet d’une mesure de placement en milieu de vie substitut jusqu’à la majorité

Trajectoires de passage à la vie adulte de personnes ayant fait l’objet d’une mesure de placement en milieu de vie substitut jusqu’à la majorité

Trajectoires de passage à la vie adulte de personnes ayant fait l’objet d’une mesure de placement en milieu de vie substitut jusqu’à la majorités

| Ajouter

Référence bibliographique [11708]

Richard, Marie-Claude. 2012. «Trajectoires de passage à la vie adulte de personnes ayant fait l’objet d’une mesure de placement en milieu de vie substitut jusqu’à la majorité». Thèse de doctorat, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette thèse vise à comprendre l’expérience du PVA [passage à la vie adulte] de personnes ayant fait l’objet d’une mesure de placement en milieu de vie substitut jusqu’à la majorité et plus spécifiquement, à distinguer des modèles de trajectoires de PVA.» (p. 5)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Au total, dix-huit personnes âgées entre 18 et 37 ans ont participé à la recherche, soit dix femmes et huit hommes. Les deux tiers (12) vivent dans la région urbaine de Québec ou de Lévis et les autres demeurent en périphérie, en milieu semi-urbain ou rural.» (p. 103)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats indiquent qu’un point tournant est à l’origine du PVA; cet événement comprend une dimension à la fois relationnelle et intentionnelle. Devenir adulte est exprimé à la fois en termes de réussite individuelle, c’est-à-dire le regard que l’on porte sur soi-même, et en termes de réussite sociale, soit le regard que la société porte sur soi en référence aux normes sociales. La modélisation des données dans une perspective de théorisation ancrée a mené à l’identification de trois trajectoires de PVA: une trajectoire d’appartenance, une trajectoire d’intégration et une trajectoire d’appropriation.» (p. 5) «Il est généralement admis que l’accès au statut d’adulte était autrefois rapide et linéaire: obtenir un diplôme scolaire, occuper un emploi rémunéré, habiter un logement autonome et exercer des responsabilités parentales. Il n’est plus possible aujourd’hui de tracer un profil unique de l’expérience du PVA. […] L’allongement des études, les difficultés d’accès et d’insertion en emploi, les difficultés d’accession à la propriété, la redéfinition sociale des relations de couple et de la vie familiale sont autant de facteurs ’retardant’ le PVA et contribuant aux expériences illustrant la réversibilité du PVA». (p. 167)