L’annonce d’un décès au service des urgences : une étude qualitative

L’annonce d’un décès au service des urgences : une étude qualitative

L’annonce d’un décès au service des urgences : une étude qualitative

L’annonce d’un décès au service des urgences : une étude qualitatives

| Ajouter

Référence bibliographique [11639]

Lachance, Paul-André. 2011. «L’annonce d’un décès au service des urgences : une étude qualitative». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Faculté des sciences de l‘éducation / Faculté de médecine.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette recherche vise «à explorer les compétences que les intervenants du service des urgences (SU), des médecins et des infirmières travaillant en équipe dans des rôles complémentaires, ont développées dans la divulgation d‘un décès, pour éclairer l‘apprentissage de cette compétence de ‘Communicateur’.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Huit intervenants du domaine de la santé ont été rencontrés.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


À la lumière de ses résultats, l’auteur démontre que «les intervenants d‘expérience utilisent une approche interdisciplinaire fondée sur une structure d‘annonce stable pour divulguer un décès à une famille au service des urgences. En dépit de la stabilité de cette structure, les intervenants sont unanimes à rejeter l‘application d‘un protocole, jugé trop rigide, et insistent sur la flexibilité requise lors des interactions avec la famille. La solution que nous avançons pour l‘apprentissage des compétences requises repose sur un modèle qui déploie la structure en intégrant des noeuds décisionnels qui nécessitent une lecture de la situation sociale par l‘intervenant. Ces noeuds agissent comme des charnières permettant une flexibilité et un arrimage aux besoins de la famille. L‘application du modèle à l‘intérieur d‘un objectif global de soutien à la restructuration et la restauration du tissu relationnel familial, durant le séjour au service des urgences, accroît la flexibilité et oriente les interventions des intervenants dans un savoir-agir adapté à chacune des situations rencontrées. Nous croyons que cette approche aidera à l‘apprentissage des compétences qui doivent être mobilisées pour accompagner efficacement et avec empathie les familles éprouvées par le décès d‘un proche.» (p. 148)