Le processus d’adaptation à la naissance d’un premier enfant chez les jeunes pères en contexte économique précaire

Le processus d’adaptation à la naissance d’un premier enfant chez les jeunes pères en contexte économique précaire

Le processus d’adaptation à la naissance d’un premier enfant chez les jeunes pères en contexte économique précaire

Le processus d’adaptation à la naissance d’un premier enfant chez les jeunes pères en contexte économique précaires

| Ajouter

Référence bibliographique [11636]

Labarre, Michel. 2012. «Le processus d’adaptation à la naissance d’un premier enfant chez les jeunes pères en contexte économique précaire». Mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif général de ce projet de recherche consiste à mieux connaître le processus qui guide le choix et l’application des stratégies qu’utilisent ces pères pour s’adapter aux changements qui surviennent à la suite de la naissance de leur premier enfant. De façon plus spécifique, cette étude vise à: 1) Documenter l’importance relative, du point de vue des jeunes pères en contexte économique précaire, des changements qui suivent la naissance d’un premier enfant. 2) Connaître les stratégies que ces pères déploient afin de s’adapter aux changements inhérents à la transition à la paternité. 3) Cerner l’influence des ressources et des contraintes des pères dans le processus guidant leur choix et leur application des stratégies d’adaptation lors de la transition à la paternité.» (p. 1-2)

Questions/Hypothèses :
«Dans cette perspective, ce mémoire examine la question suivante: Quel est le processus par lequel les jeunes pères, en contexte économique précaire, choisissent et mettent en application des stratégies afin de s’adapter à la période de transition à la paternité suivant la naissance de leur premier enfant?» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon est composé de neuf pères nés au Québec, dont sept proviennent de la région de Québec et deux d’autres régions (Côte-Nord et Abitibi-Témiscaminque). Deux pères sont d’origine latino-américaine et un est père d’origine afro-américaine. La moitié de l’échantillon dispose d’un revenu familial annuel se situant entre 10 000 et 19 999 dollars, alors que cinq pères se situent entre 20 000 et 29 999 dollars. Un seul père dispose d’un revenu supérieur au seuil de revenu minimal établi initialement, soit entre 30 000 et 40 000 dollars.» (p. 62)

Instruments :
Guide d’entretien

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«D’abord, certains éléments qui peuvent avoir un impact sur le niveau de stress que génère la transition à la paternité ont été présentés. Par exemple, la participation des pères aux prises de décisions concernant l’enfant, des anticipations réalistes et des perceptions positives à l’égard de la paternité contribuent à diminuer le degré de stress qu’elle génère. À l’inverse, une paternité imposée, des anticipations non conformes à la réalité ainsi que des perceptions négatives de la paternité peuvent accentuer le stress vécu en période pré et postnatale. […] De façon générale, plusieurs changements sur les plans individuels, conjugaux, familiaux et professionnels semblent importants tandis que les changements sur le plan de la vie sociale apparaissent comme plus secondaires. […] Plusieurs ont eu recours aux stratégies destinées à réguler leurs émotions; les stratégies de distanciation et l’autocontrôle étant plus répandues que celles d’évitement. […] Par contre, les stratégies de résolution de problèmes et de recherche de soutien sont très fréquentes. […] Il appert que plusieurs facteurs, notamment les ressources financières, les expériences antérieures, la qualité de la relation conjugale et les services professionnels, agissent à titre de ressources ou de contraintes en fonction des contextes dans lesquels les jeunes pères évoluent.» (p. 172-173)