L’implication parentale en contexte de protection de la jeunesse : qu’en pensent les intervenants?

L’implication parentale en contexte de protection de la jeunesse : qu’en pensent les intervenants?

L’implication parentale en contexte de protection de la jeunesse : qu’en pensent les intervenants?

L’implication parentale en contexte de protection de la jeunesse : qu’en pensent les intervenants?s

| Ajouter

Référence bibliographique [11557]

Villeneuve, Martin, Maltais, Danielle et Pouliot, Eve. 2012. «L’implication parentale en contexte de protection de la jeunesse : qu’en pensent les intervenants? ». Intervention, no 136, p. 80-89.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent article s’intéresse […] à documenter les définitions de l’implication parentale fournies par les intervenants, de même qu’à préciser les attentes de ces derniers envers les parents dans les interventions réalisées en centre jeunesse.» (p. 83)

Questions/Hypothèses :
«Mais comment les intervenants en centre jeunesse perçoivent-ils l’implication parentale? Quels sont les facteurs qui, selon eux, sont favorables ou défavorables à cette implication? Quel est leur point de vue sur les impacts de celle-ci et quelles sont leurs recommandations pour maximiser la participation des parents dans le processus d’intervention?» (p. 81)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les intervenants sociaux et les éducateurs qui ont été sollicités pour cette étude travaillaient tous […] au Saguenay, soit aux bureaux de Chicoutimi, de Jonquière et de la Baie. Sur un total de 16 répondants ayant accepté de participer à cette étude, huit étaient des intervenants sociaux [et] [h]uit autres étaient des éducateurs spécialisés». (p. 83)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«À l’instar des écrits sur la question, la présente recherche révèle la difficulté des intervenants sociaux et des éducateurs rencontrés à définir clairement ce qu’est l’implication parentale. En effet, plutôt que de donner une définition claire et précise de l’implication parentale, la quasi-totalité des répondants a fait référence à des attitudes et à des comportements que doivent adopter les parents pour être qualifiés d’impliqués, notamment en ce qui concerne la réappropriation de leurs responsabilités parentales, la collaboration avec les intervenants et la mise en pratiques des moyens proposés par ces derniers. […] À la lumière des résultats de cette étude, il est aussi possible de constater que plusieurs comportements ou attitudes cités par les répondants pour définir un parent impliqué, notamment l’ouverture l’honnêteté, la transparence et la reconnaissance de la problématique, ont aussi été nommés comme des attentes qu’ils avaient envers les parents dans l’intervention.» (p. 86)