Fonctionnement conjugal, sexuel et psychologique des couples aînés vivant à domicile : les résultats d’une enquête nationale avec méthodologie longitudinale (première partie)

Fonctionnement conjugal, sexuel et psychologique des couples aînés vivant à domicile : les résultats d’une enquête nationale avec méthodologie longitudinale (première partie)

Fonctionnement conjugal, sexuel et psychologique des couples aînés vivant à domicile : les résultats d’une enquête nationale avec méthodologie longitudinale (première partie)

Fonctionnement conjugal, sexuel et psychologique des couples aînés vivant à domicile : les résultats d’une enquête nationale avec méthodologie longitudinale (première partie)s

| Ajouter

Référence bibliographique [11544]

Trudel, Gilles, Dargis, Luc, Villeneuve, Laurence, Cadieux, Jonathan, Boyer, Richard et Préville, Michel. 2013. «Fonctionnement conjugal, sexuel et psychologique des couples aînés vivant à domicile : les résultats d’une enquête nationale avec méthodologie longitudinale (première partie) ». Sexologies, vol. 22, no 4, p. 176-183.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Puisque la vie de couple et sexuelle peut grandement influencer la qualité de vie générale des aînés, il importe de mieux connaître cette réalité. C’est d’ailleurs l’objectif principal de la présente recherche: dresser un portrait des couples aînés dans le cadre d’une enquête nationale longitudinale sur la vie conjugale et sexuelle tout en évaluant leur rôle et leur importance dans le fonctionnement psychologique global des aînés. La première partie d’une série de deux articles porte sur les relations entre le fonctionnement conjugal, le fonctionnement psychologique et la sexualité des couples âgés de 65 ans et plus.» (p. 178)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les données utilisées pour cette étude proviennent d’une enquête longitudinale sur la santé des aînés (volet couple) conduite sur une période de 18 mois, auprès d’un échantillon de 508 couples représentatifs de la population aînée francophone québécoise. Les participants étaient évalués une première fois (T1), puis une seconde fois 18 mois plus tard (T2).» (p. 178)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les participants de la présente étude semblent présenter un bon niveau de satisfaction conjugale.[...] Malgré le fait que l’échantillon présente une moyenne relativement élevée de fonctionnement conjugal, la présente étude indique qu’une proportion significative est en détresse conjugale (12,10 % des couples). [...] Au surplus, les résultats de la présente étude confirment le lien étroit entre le fonctionnement conjugal et le fonctionnement psychologique. En effet, le fonctionnement conjugal apparaît être un facteur prédictif transversalement et longitudinalement de la détresse psychologique. Cela signifie que la vie de couple peut agir comme facteur protecteur mais peut aussi constituer un facteur de risque en ce qui concerne la santé psychologique plus globale des aînés. L’inverse est également vrai. [...] En somme, il semble que le risque d’éprouver de la détresse psychologique augmente pour une proportion significative d’aînés vivant depuis plus ou moins longtemps en situation de détresse conjugale.» (p. 181)