Les travailleurs âgés face à la crise financière : une perception différente selon la qualification et le sexe. Une nouvelle articulation de la vie professionnelle et de la vie familiale

Les travailleurs âgés face à la crise financière : une perception différente selon la qualification et le sexe. Une nouvelle articulation de la vie professionnelle et de la vie familiale

Les travailleurs âgés face à la crise financière : une perception différente selon la qualification et le sexe. Une nouvelle articulation de la vie professionnelle et de la vie familiale

Les travailleurs âgés face à la crise financière : une perception différente selon la qualification et le sexe. Une nouvelle articulation de la vie professionnelle et de la vie familiales

| Ajouter

Référence bibliographique [11538]

Tremblay, Diane-Gabrielle et Pernigotti, Elisabetta. 2012. «Les travailleurs âgés face à la crise financière : une perception différente selon la qualification et le sexe. Une nouvelle articulation de la vie professionnelle et de la vie familiale ». Vie et vieillissement, vol. 10, no 1, p. 20-27.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Notre article se penche […] sur la perception de la crise et de sa gestion par des travailleurs et travailleuses qui en ont vécu les effets, en l’analysant selon la qualification et selon le genre, ce dernier aspect induisant une analyse de la division du travail domestique.» (p. 20)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La recherche se base sur 21 entrevues […] Nous avons interrogé un nombre à peu près égal de femmes et d’hommes, neuf cadres supérieurs dans l’organisation bancaire [5 femmes et 4 hommes], six ouvriers dans l’entreprise textile [2 femmes et 4 hommes] et six ouvriers dans l’entreprise de métallurgie [4 femmes et 3 hommes].» (p. 21)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Nous proposons de mettre en évidence ici les difficultés vécues par certains ouvriers et de les comparer à celles des cadres du secteur financier […] afin d’illustrer l’écart entre les perceptions des deux groupes.» (p. 20) Suite aux entretiens avec les participants, les auteures constatent que «les travailleurs vieillissants – de 55 ans et plus – et en emploi dans des secteurs [secteurs bancaires, du textile et de la métallurgie] fortement touchés par la crise vivent parfois des situations difficiles», mais que «si les cadres semblent plus avantagés […] les ouvriers et ouvrières sont davantage marginalisés et pénalisés.» (p. 20) Au niveau du genre, les auteures concluent que «les situations sont aussi très contrastée […] les femmes vivant souvent une accentuation des tâches domestiques lorsqu’elles avancent en âge, car elles ‘rendent service’ à leurs enfants, mais doivent aussi parfois s’occuper de parents âgés ou malades […] dans nombre de cas l’attitude de refus des hommes face au travail domestique et familial ne se modifie pas devant son intensification pour les femmes.» (p. 21)