Analyse de cohérence des programmes d’intervention destinés aux adolescents-es agressés-es sexuellement

Analyse de cohérence des programmes d’intervention destinés aux adolescents-es agressés-es sexuellement

Analyse de cohérence des programmes d’intervention destinés aux adolescents-es agressés-es sexuellement

Analyse de cohérence des programmes d’intervention destinés aux adolescents-es agressés-es sexuellements

| Ajouter

Référence bibliographique [11527]

Tanguay, Audrey. 2012. «Analyse de cohérence des programmes d’intervention destinés aux adolescents-es agressés-es sexuellement ». Service Social, vol. 58, no 1, p. 99-109.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Il s’agit d’une recherche qualitative qui porte sur les programmes d’intervention [québécois] destinés aux adolescents-es agressés-es sexuellement. L’analyse visait à déterminer si ces programmes étaient cohérents avec les paradigmes de la résilience et de l’empowerment.» (p. 99)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Afin de réaliser notre étude, il a fallu identifier les programmes d’intervention psychosociaux pour lesquels les données étaient suffisantes. Les programmes retenus, au nombre de cinq, sont les suivants: [1] le programme d’intervention de groupe de l’organisme Parents-Unis à Repentigny [2] Le programme d’intervention de groupe du CSSS de St-Hubert [3] Le programme d’évaluation et de traitement des agressions sexuelles (PETAS) du Centre jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec [4] Le programme d’intervention de groupe du Centre d’intervention en agressions sexuelles pour la famille (CIASF) [5] Le programme ‘Entrados, brisons le silence’ de la Maison de la Famille Rive-Sud» (p. 102)

Instruments :
Grille d’analyse

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Un premier constat concerne les facteurs de protection familiaux. En effet, cette recherche a permis de conclure qu’aucun des cinq programmes d’intervention n’intègre le soutien parental (participation de la famille) dans le cadre de l’intervention de groupe. Ainsi, il pourrait être approprié d’envisager la participation du parent dans le cadre de l’intervention de groupe dans le but de favoriser la résilience des adolescents et adolescentes agressés sexuellement. Le fait de se sentir entouré-e peut encourager l’adolescent-e agressé-e sexuellement à reprendre du pouvoir sur sa vie. Cette participation des membres de la famille peut prendre différentes formes. Par exemple, les parents peuvent intervenir dans le cadre d’une ou de plusieurs séances de groupe pour démontrer leur soutien à leur adolescent-e dans son processus de rétablissement. […] Enfin, au terme de ce projet de recherche, on constate que les programmes d’intervention ne sont pas encore assez nombreux pour desservir tous les enfants et les adolescents et adolescentes agressés sexuellement chaque année. Les impacts d’une agression sexuelle sur les adolescents et adolescentes sont nombreux et l’importance d’une intervention adaptée aux besoins des victimes est reconnue par les chercheurs et les intervenants.» (p. 106-108)