Portrait de la consommation de substances psychotropes et des comportements à risque chez les jeunes du territoire Jeanne-Mance : faits saillants et pistes d’intervention (1ière partie)

Portrait de la consommation de substances psychotropes et des comportements à risque chez les jeunes du territoire Jeanne-Mance : faits saillants et pistes d’intervention (1ière partie)

Portrait de la consommation de substances psychotropes et des comportements à risque chez les jeunes du territoire Jeanne-Mance : faits saillants et pistes d’intervention (1ière partie)

Portrait de la consommation de substances psychotropes et des comportements à risque chez les jeunes du territoire Jeanne-Mance : faits saillants et pistes d’intervention (1ière partie)s

| Ajouter

Référence bibliographique [11458]

Meeson, Julie-Soleil et Turmel, Jessica. 2013. «Portrait de la consommation de substances psychotropes et des comportements à risque chez les jeunes du territoire Jeanne-Mance : faits saillants et pistes d’intervention (1ière partie) ». L’Intervenant, vol. 29, no 2, p. 5-10.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’article présente un «portrait sociodémographique des élèves ainsi que leur consommation des substances psychoactives (boissons énergisantes, café, cigarette et alcool).» (p. 5)

Questions/Hypothèses :
Afrin de mieux élucider les risques réels en regard de notre population, il importe en premier lieu de définir la problématique que nous désirons aborder: quels sont les risques liés à la consommation chez les jeunes?» (p. 5)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Dans le cadre de cette recherche, 762 «élèves du deuxième cycle du secondaire situé sur le territoire Jeanne-Mance» ont participé à l’étude. (p. 6)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Les résultats permettent d’explorer plusieurs aspects de la consommation de substances psychotropes et des comportements à risque chez les jeunes. Il est entre autres question de la perception du cheminement scolaire, des habitudes de vie, de l’apparence physique, de la santé mentale, des occupations à l’extérieur de l’école et des différentes substances consommées. En ce qui a trait à la situation familiale: «27% des élèves vivent avec un seul parent; en général, les élèves perçoivent leur relation avec leurs parents de façon positive; 84% sont très ou plutôt satisfaits face à la communication avec leurs parents; 89% constatent que leurs parents sont toujours ou souvent disponibles; 80% croient que leurs parents tiennent toujours ou souvent compte de leurs point de vue; seulement 6% des garçons et 2% des filles pensent que leurs parents ne tiennent jamais compte de leurs points de vue.» (p. 7)