Comprendre le devenir des jeunes placés : la nécessité d’une observation longitudinale et représentative tenant compte des contextes socio-culturel et politique

Comprendre le devenir des jeunes placés : la nécessité d’une observation longitudinale et représentative tenant compte des contextes socio-culturel et politique

Comprendre le devenir des jeunes placés : la nécessité d’une observation longitudinale et représentative tenant compte des contextes socio-culturel et politique

Comprendre le devenir des jeunes placés : la nécessité d’une observation longitudinale et représentative tenant compte des contextes socio-culturel et politiques

| Ajouter

Référence bibliographique [11393]

Goyette, Martin et Frechon, Isabelle. 2013. «Comprendre le devenir des jeunes placés : la nécessité d’une observation longitudinale et représentative tenant compte des contextes socio-culturel et politique ». Revue française des affaires sociales, no 1-2, p. 164-180.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«À partir d’une revue de littérature internationale, nous présenterons en premier lieu une problématisation des enjeux auxquels les jeunes qui quittent un placement sont confrontés. […] Dans un second temps, l’article présentera les enjeux théoriques et méthodologiques des travaux inscrits dans la lignée des études sur le ‘devenir adulte’ […] Partant des insuffisances des études internationales existantes, nous présenterons notre projet d’études longitudinales représentatives dans deux contextes nationaux, en France et au Québec.» (p. 164)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«À la lumière des enjeux soulevés par une problématisation des études internationales sur le leaving care, nous proposons de combler le manque de connaissances sur la période de la sortie de placement. En fournissant des résultats représentatifs et longitudinaux sur leur devenir qui tiennent compte de leurs caractéristiques sociodémographiques et des différents modes d’interventions et des contextes institutionnels et sociétaux, nos études s’intéressent aux réussites, aux blocages et aux actions déployées pour soutenir les jeunes dans leur transition vers la vie adulte. L’enjeu de cette recherche est de donner la priorité aux contextes liés aux politiques de protection de l’enfance et de la jeunesse de chaque pays. Les deux équipes française et québécoise – composées de chercheurs experts de la protection de l’enfance – travaillent ainsi de manière indépendante. Ces deux études formeront un socle représentatif solide de connaissances sur les conditions de vie des jeunes au sortir de la protection de l’enfance. Ainsi, les futures études monographiques sur le devenir à long terme des anciens placés dans chaque pays pourront se situer par rapport à l’ensemble des jeunes placés.» (p. 175) Il est aussi question du faible support reçu des jeunes en difficulté de la part de leurs parents.