Perspectives de pères d’un enfant alimenté autrement dans une société valorisant l’allaitement maternel

Perspectives de pères d’un enfant alimenté autrement dans une société valorisant l’allaitement maternel

Perspectives de pères d’un enfant alimenté autrement dans une société valorisant l’allaitement maternel

Perspectives de pères d’un enfant alimenté autrement dans une société valorisant l’allaitement maternels

| Ajouter

Référence bibliographique [11333]

de Montigny, Francine, Lacharité, Carl, Devault, Annie, St-Arneault, Kate, Girard, Marie-Ève, Vachon, Éric et Gervais, Christine. 2012. «Perspectives de pères d’un enfant alimenté autrement dans une société valorisant l’allaitement maternel ». Nouvelles Pratiques Sociales, vol. 25, no 1, p. 90-106.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’article vise à décrire l’expérience des pères dont l’enfant n’a pas été allaité ou a été sevré de façon précoce (durant le premier mois suivant la naissance) dans un contexte social qui prône l’allaitement. Il s’agit aussi de mieux comprendre les conséquences du choix de ne pas allaiter ou de cesser l’allaitement sur le couple, la famille et les services professionnels reçus dans ce contexte. (p. 95)

Questions/Hypothèses :
«Dans ce récent contexte québécois de promotion d’une culture de l’allaitement, qu’en est-il de l’expérience des parents qui choisissent l’alimentation artificielle, une pratique actuellement considérée ‘hors norme’? Quels sont les impacts de cette décision sur les services professionnels qu’ils reçoivent? Comment cette décision influe-t-elle sur leur couple ou la famille? Ce texte vise à répondre à ces questions, en s’intéressant particulièrement aux perspectives des pères, de sorte à orienter le renouvellement des pratiques et des politiques vers une inclusion des familles qui optent pour un choix d’alimentation qui diffère de la norme sociale.» (p. 93)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Parmi les 28 pères participants, six ont un enfant qui n’a pas été allaité; 11 ont un enfant qui a cessé d’être allaité dans les trois premiers jours suivant la naissance et 11 ont un enfant qui a cessé d’être allaité entre cinq jours et un mois de vie. La moitié des pères ont moins de 30 ans.» (p. 95)

Instruments :
Guide d’entretien semi-structuré

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les facteurs soutenant la décision d’alimenter autrement, de même que les effets perçus par les pères sur leur rôle au sein de la famille, la qualité de la vie familiale et les services professionnels à leur égard posent différents angles de réflexion. D’une part, il appert que les messages de santé publique n’atteignent pas les pères et leur partenaire ayant pris la décision de non-allaitement avant la naissance. Ces parents fondent leur décision sur la tradition, leurs expériences et leurs croyances personnelles. D’autre part, ces mêmes messages, transmis par les médias, les professionnels de la santé, l’entourage des parents et l’environnement même des services (les pancartes sur les murs, par exemple), induisent régulièrement des sentiments d’incompétence chez les parents ayant rencontré des difficultés d’allaitement. L’initiation à la parentalité se déroule alors dans un climat tendu sur le plan conjugal, où le plaisir de la découverte de l’enfant est évacué. Ces résultats nous amènent à recommander que le marketing social autour de l’allaitement soit reconsidéré, entre autres en nuançant le langage utilisé. Un marketing plus global autour de la parentalité permettrait d’introduire des messages encourageant diverses formes d’interactions père-enfant, tel le massage du bébé.» (p. 104)