Intervenir auprès des jeunes à risque d’adhérer à un gang de rue : un guide à l’intention des intervenants communautaires

Intervenir auprès des jeunes à risque d’adhérer à un gang de rue : un guide à l’intention des intervenants communautaires

Intervenir auprès des jeunes à risque d’adhérer à un gang de rue : un guide à l’intention des intervenants communautaires

Intervenir auprès des jeunes à risque d’adhérer à un gang de rue : un guide à l’intention des intervenants communautairess

| Ajouter

Référence bibliographique [1132]

Prince, Joanie. 2009. Intervenir auprès des jeunes à risque d’adhérer à un gang de rue : un guide à l’intention des intervenants communautaires. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la sécurité publique du Québec, Société de criminologie du Québec pour la Direction de la prévention et du soutien.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce document « [...] propose [...] des pistes d’intervention pour prévenir l’adhésion des jeunes à risque aux gangs de rue. » (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Donnée documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Depuis plusieurs années, nous remarquons une volonté commune d’agir et d’intervenir à l’égard du phénomène des gangs de rue. Le ministère de la Sécurité publique a lancé le Plan d’intervention québécois sur les gangs de rue 2007-2010 dans le but ’d’assurer une meilleure concertation des intervenants et une coordination accrue de leurs initiatives visant à prévenir ou à contrer le phénomène des gangs de rue au Québec’ [....] S’inscrivant dans ce plan de lutte, ce guide [...] propose [...] des pistes d’interventions [qui] s’articulent autour de six concepts-clés, soit : le rôle de l’intervenant[,] le réseau partenarial[,] le développement d’une relation significative avec les jeunes à risque d’adhérer à un gang[,] les solutions de rechange aux gangs de rue offertes par les intervenants communautaires[,] l’intégration des jeunes à risque aux activités préventives [et] le contact avec les parents des jeunes à risques. » (p. 3)