Les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfance

Les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfance

Les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfance

Les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfances

| Ajouter

Référence bibliographique [11304]

Cantin, Gilles, Bouchard, Caroline et Bigras, Nathalie. 2012. «Les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfance ». Revue des sciences de l’éducation, vol. 38, no 3, p. 469-482.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[A]u fil des dernières années, diverses conceptions au sujet de la préparation à l’école et à la vie ont balisé les travaux de recherche. Ces dernières années, une perspective écosystémique a été adoptée par nombre de chercheurs. Dans une telle perspective, divers facteurs tant proximaux que distaux sont à considérer pour comprendre, mais aussi mettre en place des interventions soutenant la réussite éducative. Ce texte introduit les divers articles […] portant sur les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfance. Il présente un survol de divers enjeux et travaux de recherche reconnus dans ce domaine afin de mettre la table en vue d’une réflexion approfondie sur cette problématique à la fois complexe et préoccupante.» (p. 469)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


À la lumière de leur étude, les chercheurs concluent que «[p]our certains [auteurs], le portrait général des ressources [attribuées à la petite enfance] correspond à un véritable chaos (McCain et al., 2007), où les divers services offerts par de nombreux paliers gouvernementaux peinent à coordonner leurs efforts. Une des conséquences de cette situation chaotique est que des familles et leurs enfants ne parviennent pas à obtenir le soutien concret dont ils ont besoin. Pour bien tirer profit de ces ressources financières, qui sont forcément limitées, il faudrait s’assurer de coordonner l’ensemble des efforts afin de garantir une continuité dans les interventions, mais aussi de rejoindre les personnes pour qui ces services peuvent faire une différence, en l’occurrence les familles issues de milieux moins nantis. La nécessité de coordonner les efforts et d’arrimer l’ensemble des services offerts aux jeunes enfants et à leur famille demeure un important enjeu, susceptible de préoccuper l’ensemble du milieu de l’éducation pour les prochaines années.» (p. 475)