Family Policies in Quebec and the Rest of Canada: Implications for Fertility, Child-Care, Women’s Paid Work, and Child Development Indicators

Family Policies in Quebec and the Rest of Canada: Implications for Fertility, Child-Care, Women’s Paid Work, and Child Development Indicators

Family Policies in Quebec and the Rest of Canada: Implications for Fertility, Child-Care, Women’s Paid Work, and Child Development Indicators

Family Policies in Quebec and the Rest of Canada: Implications for Fertility, Child-Care, Women’s Paid Work, and Child Development Indicatorss

| Ajouter

Référence bibliographique [11274]

Beaujot, Roderic, Du, Ching Jiangqin et Ravanera, Zenaida. 2013. «Family Policies in Quebec and the Rest of Canada: Implications for Fertility, Child-Care, Women’s Paid Work, and Child Development Indicators ». Analyse de politiques / Canadian Public Policy, vol. 39, no 2, p. 221-239.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«After comparing family policy developments in Quebec to those of the rest of Canada, this paper considers the implications in terms of fertility, childcare, women’s paid work, and child development.» (p. 222)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Étant donné sa situation démographique particulière, et sa volonté de choisir lui-même son avenir, le Québec a adopté, avec le temps, des politiques familiales très différentes de celles du reste du Canada. Le Québec utilisant le droit civil […], le mariage n’y a pas le même caractère que dans les autres provinces, et d’autres formes d’unions y existent depuis assez longtemps. La popularité croissante de l’union libre […] ainsi que l’attention plus importante portée aux questions familiales ont amené le Québec à se donner un modèle nordique alors que le reste du Canada a un modèle libéral. Les programmes québécois en matière de garde des enfants (depuis 1977) et de congés parentaux (depuis 2006) sont par exemple très différents de ce que l’on retrouve dans les autres provinces. Le modèle nordique a aussi permis au Québec d’éviter une fécondité particulièrement faible. Ses politiques en matière de garde d’enfants ont été conçues à la fois pour améliorer le bien-être des enfants et pour favoriser l’emploi des femmes. Les comparaisons que nous avons faites entre le Québec et d’autres provinces indiquent que l’emploi rémunéré chez les femmes a profité de ces mesures; en ce qui a trait aux indicateurs de développement des enfants, les conclusions sont moins positives – cela est peut-être dû aux faits que les programmes universels ne permettent pas de se consacrer autant qu’il le faudrait aux enfants de milieux défavorisés, chez lesquels une intervention précoce a beaucoup plus d’impact.» (p. 221)