Un programme de réadaptation cognitivo-comportemental pour des adolescents avec des comportements antisociaux graves

Un programme de réadaptation cognitivo-comportemental pour des adolescents avec des comportements antisociaux graves

Un programme de réadaptation cognitivo-comportemental pour des adolescents avec des comportements antisociaux graves

Un programme de réadaptation cognitivo-comportemental pour des adolescents avec des comportements antisociaux gravess

| Ajouter

Référence bibliographique [11199]

Le Blanc, Marc et Trudeau Le Blanc, Pierrette. 2012. «Un programme de réadaptation cognitivo-comportemental pour des adolescents avec des comportements antisociaux graves». Dans Intervention cognitivo-comportementale auprès des enfants et des adolescents : Tome 2, Troubles de comportement , sous la dir. de Lyse Turgeon et Parent, Sophie, p. 53-85. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce chapitre [présente] de manière détaillée un programme de réadaptation cognitivo-comportemental multimodal pour des adolescents qui manifestent des comportements antisociaux graves». (p. 71)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Ce programme a comme particularité de cibler non seulement les composantes comportementale et cognitive, mais aussi la composante émotive, qui est souvent négligée dans les programmes. Les stratégies cognitivo-comportementales présentées visent à réduire l’impact de facteurs liés au maintien des comportements antisociaux graves et à augmenter l’effet des facteurs liés à l’extinction de ces comportements. Il a été établi que le programme peut être implanté dans des milieux résidentiels avec un très bon niveau d’intensité, d’intégrité et de conformité. En outre, les premiers résultats d’une étude évaluative sont encourageants.» (p. 71) Une des «composante du programme cognitivo-comportemental fait appel à la collaboration des parents. Elle vise plus précisément la mise à jour des habiletés sociales des parents, l’application de la résolution de problèmes dans la famille et la révision des habiletés éducatives des parents (règles, supervision et punitions).» (p. 68)