La prévention développementale des violences criminelles

La prévention développementale des violences criminelles

La prévention développementale des violences criminelles

La prévention développementale des violences criminelless

| Ajouter

Référence bibliographique [11191]

Lacourse, Éric et Soucy, Patricia. 2013. «La prévention développementale des violences criminelles». Dans Traité des violences criminelles , sous la dir. de Maurice Cusson, Guay, Stéphane, Proulx, Jean et Cortoni, Franca, p. 633-650. Montréal: Hurtubise.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent chapitre abordera la prévention développementale de la violence selon une perspective écologique et interactionniste mais également sous l’angle des perspectives récentes en santé publique et en biopsychologie.» (p. 634)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les recommandations des chercheurs en matière de prévention précoce des comportements antisociaux ont suscité de vives réactions de la part d’un grand nombre de professionnels et de chercheurs en sciences sociales. La principale critique formulée à l’encontre des programmes de prévention précoce est que ces derniers pourraient favoriser la stigmatisation des enfants (Hinshaw, 2005). Les désigner à risque avant même qu’ils ne présentent des troubles du comportement pourrait induire une prophétie autoréalisatrice. Aussi, il s’avère essentiel de ne pas envoyer de messages erronés à la population en général ni à celle ciblée par les programmes. Par exemple, un message qui suggère une incompétence parentale chez les jeunes familles à risque, la possibilité d’un traitement de la pauvreté comme une maladie curable ou encore la nécessité d’une approche paternaliste pour changer les comportements inadéquats des familles à risque pourrait avoir des effets néfastes parmi ceux que les programmes désirent aider.» (p. 647)