Les conséquences de la violence conjugale chez les jeunes couples : détresse psychologique et soutien recherché

Les conséquences de la violence conjugale chez les jeunes couples : détresse psychologique et soutien recherché

Les conséquences de la violence conjugale chez les jeunes couples : détresse psychologique et soutien recherché

Les conséquences de la violence conjugale chez les jeunes couples : détresse psychologique et soutien recherchés

| Ajouter

Référence bibliographique [11160]

Fortin, Isabel, Dugal, Natasha et Guay, Stéphane. 2014. «Les conséquences de la violence conjugale chez les jeunes couples : détresse psychologique et soutien recherché». Dans Violences envers les femmes. Réalités complexes et enjeux nouveaux dans un monde en transformation , sous la dir. de Maryse Rinfret-Raynor, Lesieux, Élisabeth, Cousineau, Marie-Marthe, Gauthier, Sonia et Harper, Elizabeth, p. 169-181. Coll. «Problèmes sociaux et interventions sociales». Québec: Les Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent texte exposera [...] certaines des différences quant aux types de violence conjugale, leurs conséquences psychologiques et l’importance du soutien recherché chez les adultes, et ce, selon le sexe de la victime.» (p. 170)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Recension de la littérature portant sur les conséquences de la violence conjugale, plus particulièrement sur la détresse psychologique que celle-ci provoque. Les auteurs utilisent, entre autres, quelques études portant sur les Québécois et Québécoises (Guay et al., 2011; Laroche, 2005; Enquête sociale générale, 2009; Fortin et al., 2012)

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«[L]es programmes de préventions ainsi que ceux d’intervention [doivent] reconnaître que la violence conjugale peut être mutuelle, ce qui n’empêche pas que cette violence puisse engendrer de multiples conséquences chez les victimes et chez les agresseurs, qu’ils soient hommes ou femmes. Ces conséquences sont variées telles que de la détresse psychologique, de la peur, de la confusion, de la colère ainsi que des symptômes dépressifs et anxieux. Cependant, la prévention des conséquences négatives de la violence conjugale implique plus que de mettre fin à la violence; il faut également aider les membres du couple à se rétablir des conséquences possibles de la violence vécue. Un des éléments favorisant le rétablissement des conséquences à la suite de violence vécue est le soutien reçu. Ainsi, l’évaluation du soutien social devrait faire systématiquement partie de l’intervention auprès des victimes de violence conjugale.» (p. 178)