Caractéristiques familiales associées aux trois profils du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité chez les enfants âgés de 6 à 9 ans

Caractéristiques familiales associées aux trois profils du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité chez les enfants âgés de 6 à 9 ans

Caractéristiques familiales associées aux trois profils du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité chez les enfants âgés de 6 à 9 ans

Caractéristiques familiales associées aux trois profils du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité chez les enfants âgés de 6 à 9 anss

| Ajouter

Référence bibliographique [1110]

Richer, Marie-Claude. 2009. «Caractéristiques familiales associées aux trois profils du trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité chez les enfants âgés de 6 à 9 ans». Mémoire de maîtrise, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Département de psychoéducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le principal objet de cette étude est [...] de vérifier si les caractéristiques familiales d’enfants ayant un TDA/H diffèrent en fonction des profils diagnostiques. Cette recherche vise d’une part à rendre plus explicite les caractéristiques familiales associées aux profils du TDA/H et d’autre part, à aider les intervenants à tenir compte des caractéristiques des familles lors des interventions. » (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 110 familles dans lesquelles un enfant présente un TDA/H.

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les résultats démontrent que les familles des trois profils se distinguent uniquement au niveau des variables reliées au stress parental lorsqu’un contrôle statistique est effectué pour le trouble oppositionnel. Les parents d’enfants ayant un TDA/H-M [profil mixte] ressentent davantage de stress relié aux interactions avec leur enfant (ex. chaleur des contacts) comparativement aux parents d’enfants ayant un TDA/H-I [profil inattention prédominante] ou un TDA/H-H [profil impulsivité prédominante]. De plus, les parents d’enfants ayant un TDA/H-H ou un TDA/H-M présentent davantage de stress relié aux difficultés chez leur enfant (ex. humeur, caractère) comparativement aux parents d’enfants ayant un TDA/H-I. Enfin, les parents ayant un TDA/H-M vivent plus de stress en général que les parents d’enfants ayant un TDA/H-I. Il semble donc que le stress parental soit la seule caractéristique familiale distinguant les familles dans lesquelles l’enfant présente une TDA/H et que précisément, ce sont les familles d’enfants ayant un TDA/H-H ou un TDA/H-M qui en sont les plus affectées. Il importe donc que les cliniciens tiennent compte de cet aspect lors de la conception de programmes visant à soutenir les familles d’enfant ayant un TDA/H. » (p. 5)